Archives du mot-clé 3D Printing

[CNAM] ENG221 : Dossier et soutenance d’entraînement au probatoire : Impression 3D

Dans le cadre de l’unité d’enseignement ENG221 (Information et communication pour l’ingénieur) du CNAM, et qui se termine par l’épreuve dite du « probatoire », j’ai été amené à réaliser un dossier d’entraînement en 15 pages maximum, sur un sujet au choix, avec soutenance d’entraînement. Bon cela va faire un an que je l’ai fait, mais je me suis dit que cela pourrait aider ou éclairer certains que de partager mon travail, ma façon de le faire. Après pas mal de réflexions pour trouver un sujet, je m’étais orienté sur l’impression 3Dafin d’en faire un état des lieux. Voici ci-dessous le dossier que j’ai rendu.

PDF20140116_Impression3D_Galsungen_ENG221

Certaines parties du style peuvent surprendre, comme pour les références bibliographiques dans le texte. Cela nous était imposé, voici ci-dessous le document qui nous guidait sur ces parties.

 PDFRédaction d’OP-Version 2014

Ce travail a donc été réalisé à l’hiver 2013 pour une soutenance en janvier 2014. Voici ci-après la présentation sur laquelle je me suis appuyé lors de la soutenance. Mon dossier ayant été très fourni avec peu d’illustrations, j’avais fait le choix de pallier ce point dans la soutenance. À noter que les annexes étaient là pour répondre aux questions (et elles ont d’ailleurs été toutes utilisées). L’exercice de prévoir les questions afin de s’y préparer n’est pas forcément toujours évident.

Pour l’entraînement à la soutenance, j’ai dû répéter une dizaine de fois, seul. Je n’ai pas eu le temps de répéter avec un public pour cet entraînement, mais je dirais qu’il est vraiment important de connaître son discours par cœur ou presque, non pas pour réciter mot pour mot, mais pour pouvoir avoir un discours qui s’enchaîne bien. Je n’ai jamais du formuler une phrase de la même façon entre deux entraînements, mais le fond restait le même et c’est le plus important. Le but était aussi de bien travailler les transitions.

Autre conseil par rapport à l’écrit, faites-vous relire par un maximum de personnes. De mon côté 5 personnes ont eu la gentillesse de me relire et malgré cela il restait des fautes. Par la suite (pour le probatoire), j’ai pu utiliser le logiciel Antidote et cela a bien aidé sans pour autant annuler le besoin de relecteurs. En plus d’une correction de l’orthographe, de la grammaire, ils peuvent apporter des questions sur des points précis ou des tournures de phrase. Important donc 🙂

Cet exercice s’est fait au CNAM de Lyon en Rhône-Alpes. Il n’est pas forcément le même dans toutes les régions, néanmoins j’espère qu’il pourra être utile à certains. Sinon cela vous offre quand même un bon résumé de l’impression 3D pour voir où cela en était il y a un an ou pour découvrir ce sujet 🙂