Archives du mot-clé adblock

[Linux] Plantage de Mozilla Firefox sous Mageia suite à l’installation de Adblock Plus

Si il y a bien une application que j’installe toujours sur Firefox c’est Adblock Plus pour ne plus avoir autant de publicité en ligne. Sans cette extension, la plupart des sites ressemblent à des arbres de noël. Récemment j’ai re-installé mon poste de travail au sein de mon entreprise sous Mageia 2 en 64 bits. J’en ai profité pour ajouter la Mageia 2 en 32 bits sur mon PC portable personnel. Mais voila qu’en installant Adblock Plus [Link] mon Firefox a planté. Juste comme ça, fermé sans plus de message. J’ai pu le relancer mais dès que je voulais mettre à jour les listes d’abonnement de Adblock Plus, il se fermait. Je pouvais à la rigueur continuer ainsi si suite à une mise à jour du plugin je me suis retrouvé dans l’impossibilité de lancer mon navigateur favori. Certains me diront que j’aurais pu continuer avec Chrome (ou Chromium plutôt) mais je préfère le renard 😉

En le lançant en ligne de commande j’ai obtenu deux messages au départ, comme illustré ci-dessous.

[galsungen@localhost ~]$ firefox
Gtk-Message: Failed to load module « canberra-gtk-module »
Erreur de segmentation
[galsungen@localhost ~]$

Les deux messages sont indépendants. Pour le premier si nous regardons si canberra-gtk est installé, nous le trouverons bien.

[root@localhost ~]# urpmi canberra-gtk
Le paquetage canberra-gtk-0.28-10.mga2.i586 est déjà installé
[root@localhost ~]#

En fait il faut installer libcanberra-gtk0 (zéro) pour ne plus avoir ce souci.

[root@localhost ~]# urpmi libcanberra-gtk0
rsync://distrib-coffee.ipsl.jussieu.fr/pub/linux/Mageia/distrib/2/i586/media/core/release/libcanberra-gtk0-0.28-10.mga2.i586.rpm
installation de libcanberra-gtk0-0.28-10.mga2.i586.rpm depuis /var/cache/urpmi/rpms
Préparation…                   ################
1/1: libcanberra-gtk0      ################################
[root@localhost ~]#

Et la preuve :

[galsungen@localhost ~]$ firefox
Erreur de segmentation
[galsungen@localhost ~]$

Il nous reste donc le problème de l’erreur de segmentation (Segmentation Fault) qui est le vrai souci. Avec l’aide de Stormi nous avons fait remonter ce souci via un ticket de bug Mageia [Bug 8187]. Néanmoins il existe deux solutions testées et approuvées pour le moment de mon côté pour passer outre ce souci. La première est d’installer ce plugin via le paquet disponible dans les dépôts avec urpmi.

[root@localhost ~]# urpmi  firefox-ext-adblock-plus

La deuxième solution passe par l’installation et désinstallation de deux paquets. Il s’agit d’une astuce trouvée dans une remontée de bug pour l’utilisation du site jamendo qui plantait avec firefox.

[root@localhost ~]# urpmi libproxy-webkit
[root@localhost ~]# urpme  libproxy-mozjs

Sur système 64 bits ce seront les fichiers  « lib64proxy-webkit » et « lib64proxy-mozjs ». A l’issue d’une de ces deux manipulations, je n’ai pas eu de nouveaux soucis et j’ai pu utiliser Firefox correctement avec Adblock Plus (et paramétrer ce dernier). Voila j’espère que cela sera utile à d’autres comme manipulations en attendant un fix plus pérenne.

 

Firefox et les extensions (plugins)

Alors je ne vais pas faire tout un laïus sur les extensions Firefox mais simplement une rapide présentation pour ceux qui ne connaitraient pas. Ce que nous appelons extensions ou plugins complémentaires sont en fait des petits greffons, bout de programme, qui vont permettre de rajouter des fonctionnalités à notre navigateur favoris.  Cela peut permettre d’intégrer une correction orthographique avec les formulaires web, une option pour connaitre la couleur (plus exactement le code couleur) utilisé sur certains sites ou dans certaines images, traduire l’interface en Borg Borg (oui nous n’avons jamais dis qu’elles seraient toutes utiles 😉 ), et j’en passes … Je vais pour le moment me contenter de vous présenter celles que j’utilise actuellement, sachant qu’il en existe pas mal d’autres et qu’il est possible de les consulter sur la page des extensions de Firefox. Les modules sont manageables à travers le menu « Outils – Modules Complémentaires » (en tout cas sur ma Ubuntu, mais c’est bien souvent très proche d’un système d’exploitation à l’autre 🙂

Adblock Plus : Un des plu connu et des plus pratique, il permet de bloquer, supprimer la majorité des publicités sur Internet. J’ai jamais été un grand fan de la publicité, mais encore moins ces dernières années avec cette volonté très répandue de monétiser au maximum la toile. Ce plugin va donc vous permettre de supprimer énormément de pubs sur les sites et de surfer bien plus tranquillement, voire même plus rapidement.

ColorZilla : Un petit plugin assez sympathique dont l’utilité est de vous donner les codes couleurs sur des pages web. En effet il arrive que nous souhaitions connaitre les couleurs sur certains sites car elles nous plaisent, ou nous souhaiterions le sre-utiliser que ce soit pour créer un site web ou autre. Nous pouvons donc ici  placer un curseur sur l’espace voulu et en connaitre les codes couleurs.

Dictionnaire Hunspell en Français : Un dictionnaire et donc un correcteur orthographique intégré à votre navigateur afin de vous aider dans vos saisie de texte sur Internet. En effet nous sommes de plus en plus amenés à remplir des formulaires en ligne, à échanger sur la toile et parfois un correcteur orthographique est quand même bien utile pour éviter les coquilles dues à la frappes ou à notre étourderie. Nous pourrions aussi le considérer comme un moyen de lutte contre le langage SMS et l’appauvrissement de notre langue française (ou d’autres langages). Comme cela je suis vieux jeu ? :p

Diigo Bookmarks and Web Annotations : Un plugin que j’utilise plus pour mon travail et qui permet de soumettre des liens pour les partager avec la toile ou avec un groupe de connaissances, dans le même esprit que reddit. Pour illustrer mon propos je vous propose de visiter ma « page » ce qui sera peut-être plus parlant. Comme vous pourrez le voir j’y soumets des liens techniques ou en rapport avec le milieu médical pour mon travail, mais on peut ausi s’en servir pour partager rapidement des liens avec des amis ou avec le reste du monde. Le plugin permet aussi de mettre des annotations pour soi ou pour les autres utilisateurs de ce derniers sur le spages web directement, mais j’avoue ne jamais m’en servir et avoir même désactivé cette partie de ce dernier.

Firebug : Un des meilleurs ami des développeurs web qui permet de débugger sa page assez facilement en analysant tout ses composants que ce soit le code HTML, la feuille de style CSS, les scripts Javascripts et ainsi de suite. On peut même réaliser des modifications à la volée afin de tester différents paramètres et d’analyser ses soucis. Un incontournable donc 🙂

Flashblock : Un plugin pour bloquer tout les contenu flash mais non pour les supprimer. En effet que ce soit mon portable ou mon poste fixe, leur âge commence à jouer un peu en leur défaveur sur le net avec cette profusion de contenus flash sur tout les sites, qui sont très consommateurs en processeur ou en mémoire pour leur affichage. Nous pouvons donc ici bloquer tout ces contenu et les débloquer soit au coup par coup d’un simple clic, ou pour un site complet suivant nos besoins. Un moyen de nettoyer encore un peu plus la toile et de pouvoir surfer un peu plus vite 🙂

Web Developer : Un autre outil incontournable pour les développeurs web, qui vous permet aussi d ‘analyser tout les composants des sites web. Je dirais qu’avec Firebug cité plus hauts, ce sont vraiment deux outils nécessaires.

FlashGot :Un plugin pour pouvoir télécharger les vidéos flash sur différents sites. Il fonctionne comme un aspirateur de site afin de récupérer les .swf, .fla et autres fichiers flash pour les utiliser en local ou sur d’autres espaces web.

Flash Video Ressources Downloader : Un autre plugin pour essayer de récupérer les vidéos flash. J’avoue me servir plus du précédent.

Voici donc pour ma sélection actuelle. il est vrai que j’en ais utilisé bien d’autres mais actuellement je me limite à cette liste. Les plugins et autres outils ne sont bien sûr pas limités à Firefox et il est possible d’en avoir énormément avec Google Chrome aussi. Mais étant donné que je commence à douter un peu de ce Big Brother (que voulez-vous, 1984 reste de l’anticipation pour moi 😉 ), je me contente de me servir de leur navigateur une fois de temps à autre comme ça, sans plus de prétentions. Si vous voulez plus d’informations de ce côté je vous invites à faire une recherche sur un moteur de recherche ou à visiter l’un de ces deux sites :

Pour Internet Explorer c’est un peu plus délicat. En effet ces extensions sont venues sur le tard et le navigateur ne les avait pas intégrées par défaut. Je n’ai donc encore jamais testé dessus mais il existe bien sûr des barres de debugging pour le développement web, ou d’autres outils. Je vous laisse par contre chercher par vous même 🙂