Archives du mot-clé backup

Synchroniser des dossiers Linux et Windows avec rsync

Voici un bout de temps que je voulais parler de cette astuce et il semblerait que cela soit au goût du jour. En effet j’ai eu une discussion avec un ami qui me disait avoir eu du mal à se faire un script de backup en bash qui ne copie que les fichiers ajoutés ou supprimés. Je vais donc vous parler de rsync qui est plus que pratique pour synchroniser des dossiers 🙂 Je vais vous décrire ci-dessous deux application, u ne qui me sert à récupérer mes sauvegardes sur mon serveur en ligne et une autre qui me permet de synchroniser mon dossier de documents personnels entre mon poste fixe sous Linux (Ubuntu) et mon Laptop qui est lui sous Windows (XP Pro). rsync est un logiciel libre sous licence GNU GPL. Il permet de synchroniser des dossiers en réalisant une copie incrémentale depuis un dossier source vers un dossier cible. Vous le trouverez sous Windows, Linux ou Mac OS. Pour l’installation rien de plus simple « apt-get install rsync » sous Ubuntu ou « urpmi rsync » sous Mandriva.

rsync d’un dossier distant via SSH :

rsync -av -e « ssh -p 9022 -i /home/iser/.ssh/id_rsa » –progress « user@serveur:/sauvegarde/ » /home/user/recup_sauvegardes/ >> /home/user/log_rsync.txt 2>&1

Comme pour toute commande vous pouvez accéder à la documentation avec « man rsync » ou tout simple sur divers sites internet comme ici en français ou ici en anglais. ici nous nous contentons de copier les nouveaux fichiers ou les fichiers modifiés sans suppression. Cela m’oblige en général à coupler cette commande en crontab avec un petit script se basant sur find pour supprimer les fichiers au bout d’un certain délai. Voici ci-dessous la commande en question :

REP= »/home/user/recup_sauvegardes/ »
find $REP -mtime +7 -name ‘*.tgz’ -delete

Ici je conserve les données pendant 7 jours (man page find). Cela permet d’avoir une récupération automatique de mes sauvegardes sans avoir à me soucier de nettoyer moi même le dossier les recevant. Cela ne m’interdit en aucun cas de vérifier le plus régulièrement possible la qualité des sauvegardes au cas où 😉 Cette méthode est pas mal mais elle a ses limitations. En effet dans le cas où on veut sauvegarder un disque complet ou bien un dossier où on ajoute ou supprime des fichiers, on souhaiterait se simplifier la vie.

Synchronisation d’un dossier Windows (Samba) avec un dossier sous Linux

Ceci est ma méthode, je suis sûr qu’il en existe d’autres, mais pour le moment elle me suffit 😉 Dans un premier temps il vous faut créer un partage de fichier sur votre ordinateur Windows. Nous pourrons ainsi y accéder avec Samba. Le plus simple est de le monter dans un dossier local avec cifs (urpmi cifs sous Mandriva ou apt-get install smbfs sous Ubuntu).

sudo mount -t cifs //10.0.0.13/e /mnt/partage-win -o uid=user,gid=user,file_mode=0640,dir_mode=0750,iocharset=utf8,credentials=/home/user/.smbserver

Il est obligatoire de monter le dossier avec root, mais nous pouvons stocker l’utilisateur et le mot de passe pour le partage samba dans un fichier comme ci-dessus. Le fichier en question contient uniquement ces éléments :

username=MyUser
password=MyPassword

L’autre solution peut-être de mettre l’utilisateur et le mot de passe directement dans la ligne de commande comme illustré ci-dessous :

sudo mount -t cifs //10.0.0.13/e /mnt/partage-win -o uid=user,gid=user,file_mode=0640,dir_mode=0750,iocharset=utf8,username=MyUser,password=MyPassword

Une fois le partage monté, vous y avez accès depuis votre machine sous Linux et vous pouvez alors y copier vos fichiers avec « cp », en déplacer avec « mv » ou toute autre action souhaitée. Dans notre cas il ne nous reste qu’à synchroniser nos deux dossiers :

rsync -av –delete –progress /media/MonDisque/MonDossier/ /mnt/partage-win/MonDossier/

Nous pouvons voir ici l’option supplémentaire « –delete » qui va supprimer les fichiers qui n’existent plus dans le dossier source. Cela permet d’éviter de devoir nettoyer manuellement le dossier de destination 😉 Dans le cadre d’une sauvegarde automatique, je vous inviterai à ne pas mettre cette option et à lance rune commande avec que quand vous voulez faire une remise à plat en étant sûr de ne rien perdre. On ne sait jamais des fois que vous auriez supprimer un fichier important par erreur dans votre dossier source 😉

Je me sers de la même commande pour synchroniser un disque de 500 Go contenant pleins de données, avec un disque USB de la même capacité. J’ai ainsi régulièrement une sauvegarde à jour de mon disque dur personnel et si il lâche comme c’est déjà arrivé par le passé, j’aurai bien moins de pertes. Bon d’accord, comme l’a dit un ami, quand on doit le faire manuellement c’est mal. Nous pourrions donc coupler cette méthode en tâche planifiée (cron) vers un NAS. Un NAS est un périphérique permettant d’avoir un ou deux disques en réseau. Souvent on trouve ce boitier avec deux disques durs en RAID 1 (miroir), c’est à dire se répliquant l’un sur l’autre, et branché sur le réseau, accessible en FTP ou en partage Samba. Bon je n’en suis pas encore là, mais j’y pense 😉 J’espère que cet article vous sera utile et vous aidera pour vos synchronisations ou vos sauvegardes. n’hésitez pas à partager vos trucs et astuces via les commentaires 🙂

Et avant d’oublier ou d’éteindre la machine sous Windows (si vous l’éteignez), n’oubliez pas de démonter le dossier :

sudo umount /mnt/partage-win

Aide à la création et hébergement d’un site Web : quelques bases pour débuter :)

Voici une adaptation de plusieurs articles. Tout d’abord de ceux que j’ai rédigé par le passé pour le site CCM (comment ça marche), et enfin d’un post que j’avais rédigé sur le Forum de Alan. Je me suis dit qu’il pourrait être utile à d’autres, surtout que c’est une question qu’on m’a reposée voici peu 🙂 Pour créer un site Internet il y a bien sûr la partie propre à la conception, mais aussi celle pour son hébergement et enfin son référencement.

Hébergement(s)

Le choix de l’hébergement dépendra des technologies nécessaires au site Internet. Par exemple si on choisi d’utiliser un CMS il faudra s’assurer que les technologies soient disponibles, ainsi que les possibilités techniques comme pour les changement de droits sur les dossiers. Voici un bref aperçu des hébergements possibles, en commençant par les gratuits :

Free : entièrement gratuit et sans pub, il suffit de s’inscrire pour une connexion libre en RTC pour en bénéficier. On dispose alors d’un à plusieurs comptes avec un hébergement allant de 100 Mo à 10 Go. Si on est déjà client chez Free c’est encore plus simple car on a juste à activer les options. On disposera d’un accès FTP pour uploader des fichiers mais on ne pourra pas modifier les droits de ces derniers (incompatible avec certains CMS), ni bénéficier de l’ensemble des fonction en PHP (par exemple la fonction mail est désactivée). On bénéficiera d’une base de données MySQL et l’hébergement acceptera PHP 3 à 5. L’URL de base se présente sous la forme suivante : nom.free.fr et il est possible de faire rediriger un nom de domaine ou un sous-domaine vers ce dernier.

– Votre FAI : en effet chaque FAI propose en général comme Free un hébergement allant de 10 Mo à 100 Mo. Pour les options je vous invite à regarder sur la page de votre FAI.

Il peut-être possible d’en trouver d’autres en tapant « Free Hosting » ou « Hébergement gratuit » dans Google. Attention il faut savoir lire l’anglais pour pas mal de réponses et accepter bien souvent des publicités imposées ;)

Voici deux exemple de recherches Google avec des nombreux liens :

Hébergement gratuit sur Google
Free hosting sur Google

Passons maintenant aux offres peu chères ou presque gratuites :

Free Tools Ce site dédié aux logiciels libres et gratuits propose maintenant un service d’hébergement mutualisé. On a plusieurs offres à des prix assez intéressant : 1 à 3 € / mois pour des espaces de 100 Mo à 500 Mo. Par exemple l’offre à 3 € propose 500 Mo avec 12 Go de Bande Passante, 1 Domaine et en illimité les sous-domaines, POP3 et les Bases de données MySQL. Ils proposent donc d’acheter le nom de domaine de votre choix et de vous aider à le gérer.

Free Web Hosting Là on ne trouve que deux offres, une gratuite très limité et une payante pour moins de 5 $ / mois avec un panneau d’administration.

Gandi Il s’agit de l’un des spécialistes dans les noms de domaine qui a décidé d’élargir son offre aux hébergements et serveurs virtualisés. Personnellement j’ai pris mon nom de domaine chez eux et si je n’avais pas trouvé une offre de serveur virtualisé ailleurs, je serais aussi chez eux pour cela. A savoir qu’avec un nom de domaine géré chez eux on aura les sous-domaines illimités, au moins 5 adresses mails et autant de redirection que voulu, …etc… Si on n’a pas de compétences en gestion de serveurs virtuels, on peut regarder quand même leurs offres clef en main ou si on a un contact pouvant nous aider voir pour opter pour un serveur 1 part. Il est aussi possible de ne prendre chez eux (ou un autre registrar) que le nom de domaine et de le faire pointer vers un autre hébergement. A savoir si on a un hébergement gratuit, on ne pourra en général pas faire pointer le nom de domaine mais uniquement créer des redirections.

Amen
OVH
1&1
Online.net (filiale de Free pour un hébergement plus professionnel)

Pour ceux là ce sont des hébergeurs et des registrar. Je n’ai pas testé leurs offres mais je connais pas mal de monde chez OVH.  Vous pourrez y trouver des offres d’hébergement allant des espaces mutualisés aux serveurs dédiés. De même vous pourrez y acheter le nom de domaine et le gérer chez eux.

En complément pour les hébergements voici les offres de serveurs virtualisés de mon hébergeur Exxoss et mon avis sur ce dernier :

On part sur une base de 1/4 de cœur de core2 intel (typiquement un Q9600), 256MB de Ram 30GB de HDD et 256kpbs de bande passante à 9€ HT /
moisSi on double une de ces caractéristique on ajoute 2€ HT / mois. Si on double 3 caractéristiques différentes on offre le doublement de la 4e

donc :
1/2 coeur / 256MB / 30GB / 256kbps => 11€ HT / mois
1/2 coeur / 512MB / 60GB / 512kbps => 15€ HT / mois
3/4 coeur / 1024MB / 60GB / 512kbps => 19€ HT / mois

Il faut noter que toutes les mesures d’utilisation se font au 90e percentile, on demande donc au client d’être sous les caractéristiques qu’il achète 90% du temps (les mesures sont moyennées sur 5 minutes).

De même on s’engage à ce que nos machines physiques utilisent moins de 80% de leur ressources plus de 95% du temps sinon on upgrade les  machines / réparti les serveurs virtuels.

Typiquement les machines physiques c’est du core2 Q9600 / 8GB de RAM / 8 x disques de 500GB en SATA sur un contrôleur RAID 10 et deux connections 100Mbps.

Un backup journalier des VPS complets et du reverse DNS sont compris dans le prix dès les modèle de base.

Personnellement j’en suis assez content. Il n’existe pas de vitrine proprement dites pour le moment (pas de site Web) car c’est en cours de création. Je n’ai pas de grille pour le moment pour les hébergements mutualisés ou pour les serveurs dédiés mais des offres sont aussi disponibles. Il reste l’un des moins cher sur le marché pour moi. Dernière information les serveurs sont hébergés en Hollande (à Amsterdam). Pour toute mise en relation laisser moi un commentaire avec vos coordonnées, je transmettrais en attendant un autre moyen.

Voici donc pour le tour des hébergements. Il peut en exister d’autres mais ce sont ceux que je trouvais le plus intéressant à citer. Personnellement j’éviterai Netissime par choix personnels. En effet je les trouve cher et pour avoir travaillé chez eux, je n’ai pas confiance en leurs offres. Ce point de vue n’engage que moi bien entendu.

Vous trouverez des descriptifs détaillés sur chacun des sites par rapport aux options et technologies disponibles. N’oubliez pas que vous n’êtes pas obligés de prendre le nom de domaine et l’hébergement au même endroit :)

Programmation, CMS ou logiciel WYSIWYG ?

Pour les logiciels il existe de nombreuses possibilités aussi bien payantes que gratuites. A une époque reculée j’avais rédigé un petit article la dessus pour le site Comment Ça Marche accessible avec ce lien. Je vous invite à lire cette page car elle pourra vous servir, j’y donnais pas mal de liens vers des logiciels WYSIWYG. Le plus connu mais cher si on l’achète est Dreamweaver de Adobe (Anciennement Macromedia). Il est fournit dans le pack logiciel de Adobe la Creative Suite. Cela reste le plus simple à mon goût pour des néophytes qui ne connaissent pas le code. On peut ensuite en trouver des gratuits, moins complets, mais qui peuvent suffire à ce besoin :

– NVU ou Kompozer : http://www.frenchmozilla.fr/kompozer/ ou http://kompozer.net/features.php

Et sinon : Editeurs HTML Wikipedia vous donne une liste mélangée d’éditeurs wysiwyg. On peut aussi citer cette liste : Liste Editeurs HTML sur Freeshareweb.

Mon conseil serait que d’apprendre le HTML 4 au minimum (le 5 arrive mais le 4 peut suffire dans un premier temps). Ensuite des bases en CSS (feuilles de styles) peuvent être appréciables pour le design. C’est la base pour créer des pages fixes. Ensuite pour du dynamisme le PHP est pas mal du tout mais c’est à faire plus tard :) On peut trouver énormément de tutoriels pour ces apprentissages via une recherche Google comme par exemple :

Quackit
Alsacreation
All HTML
Le site du Zéro
Comment ca Marche (CCM)

IL est possible de trouver sur Internet de nombreux scripts pour nous aider à la conception de sites. Les exemples de plugins en JavaScript sous jQuery sont assez nombreux et peuvent facilement nous aider à concevoir notre site.  Un autre moyen pour créer un site Web sans apprendre à coder soit même, c’est de se servir de logiciels Web pour cela comme des CMS. Nous en trouvons pour ne nombreuses utilités comme par exemple :

Joomla (Joomla pour les nuls en PDF)
Drupal
Mambo
Crowd Fusion
NPDS
…etc…

L’avantage de ces gros CMS, c’est qu’il est proposé de nombreux plugins pour les adapter afin de les orienter selon nos besoins. On peut donc créer ainsi des sites de e-commerce, de galeries photos… En cherchant un peu on peut bien sûr trouver des CMS orientés e-commerce ou pour la création de galeries photos comme par exemple :

Coppermine : Fonctionnant un peu comme un forum phpbb il permet de créer des nombreuses galeries et d’organiser tes images.
Piwigo
Plogger
– …

Une autre possibilité est de se servir de logiciels de blogs pour créer un site, comme WordPress ou Dotclear. Comme pour les CMS il existe de nombreux plugins et c’est assez simple d’installation ou de fonctionnement (pas besoin de compétences en développement ;) ). Il existe aussi pleins de services en lignes avec hébergement inclus (bien souvent gratuitement) :
WordPress.com
Over-Blog
Canalblog
Sans oublier le gros et puissant Google : Google Sites pour lequel il suffit d’avoir un compte Gmail (gratuit).

Voici pour une première approche de la question. Je vous inviterai ensuite à chercher aussi sur le web car on peut trouver pas mal d’informations :
http://www.commentcamarche.net/s/creati … ection=faq
http://www.commentcamarche.net/faq/suje … n-son-site

Comme premières pistes pour le référencement je vous inviterai à vous pencher sur les quatre points suivants :

– balises meta avec des mots clefs, des tags
sitemap.xml
robots.txt
– Outils pour développeurs des gros du Web (Google, Yahoo, Bing, …)
– Moteurs de recherches alternatifs (Ask, Exalead, …)

Bon d’accord cela en fait beaucoup et dans tout les sens, mais j’espère que cela aura été instructif ou utile. Il faut dire que c’est très vague pour moi que de « créer un site » car il en existe beaucoup de styles différents :) Je me doute que c’est aussi une montagne pour pas mal d’entre vous, mais courage, faites un pas à la fois.