Archives du mot-clé baseball

[Film] 42

Affiche du film 42

Informations : 

Année : 2013
Réalisateur : Brian Helgeland
Nationalité : Américain
Durée : 2 h 8 min
Genre : Biopic, Drame
Acteurs principaux : Chadwick Boseman, Harrison Ford, Christopher Meloni, T.R. Knight, Alan Tudyk, Lucas Black, Nicole Beharie, John C. McGinley,

Synopsis : 

L’histoire vraie du premier joueur de baseball afro-américain (noir) dans les ligues majeures, Jackie Robinson. Il s’agit donc d’un biopic sur son début dans les majeures et sur la signature de son contrat avec les Brooklyn Dodgers dans le contexte social de l’après-guerre.

Avis personnel :

Bon il était étonnant que je ne parle pas du dernier film sorti sur le baseball. J’avoue avoir laissé l’été passer pour le coup, mais oui je l’ai vu ! Et j’ai bien aimé. Au-delà d’un film historique sur le baseball, nous pouvons vraiment nous rendre compte de ce qui a été une partie de la vie de Jackie Robinson et du courage qu’il lui a fallu à l’époque pour lutter contre la ségrégation et le racisme en ne répondant pas et en jouant de son mieux à ce sport qui était sa passion. Il fut le premier Afro-Américain à jouer en ligue majeure et aujourd’hui encore il reste un personnage emblématique au sein du baseball, mais pas que. Un film à voir au moins une fois, absolument. Donc, n’hésitez pas surtout 🙂

Image du film 42 - Jackie regarde le terrain Image du film 42 - Jackie à la batte

Autres liens :

Image du film 42 Image du film 42 - signature du contrat

[Film] Une nouvelle chance / Trouble With The Curve

Affiche Troube with the Curve

Informations :

Date de sortie : 21 novembre 2012
Durée : 1 h 51
Réalisateur : Robert Lorenz
Principaux acteurs : Clint Eastwood, Amy Adams, Justin Timberlake, John Goodman, Matthew Lillard, Ribert Patrick
Genre : Drame, Sport
Nationalité : Américain

Synopsis :

Gus Lobel est un vieux découvreur de talents de baseball, irascible, fatigué mais surtout qui commence à être atteint de cécité. Pas évident pour lui de garder le rythme face aux nouvelles technologies et aux jeunes dans son métier, d’autant plus qu’il arrive au bout de son présent contrat. C’est dans ce climat qu’il part pour la Caroline du Nord afin d’évaluer un candidat. Sa fille Mickey avec qui il a du mal à communiquer, jeune avocate en passe de brillamment réussir, va mettre sa vie en « pause » ou presque afin de e rejoindre et de l’aider dans cette tâche.

Avis personnel :

Au départ j’avais juste ouïe dire qu’il y avait un nouveau Clint Eastwood. Déjà un bon argument pour aiguiser la curiosité, mais en regardant rapidement la fiche du film j’aperçois un champs de baseball dessus ! Aussitôt je regarde la bande annonce et lit le synopsis et « bang » un film traitant du baseball, il me faut absolument le voir ! Et avec deux arguments plutôt qu’un, voici une séance cinéma de planifiée. Je passerais sur les détails de ma grogne à payer 10,50 € une place de cinéma et de me voir imposer 30 minutes de publicités (le comble pour une personne ne possédant pas de télévision …) et une seule bande annonce avant mon film, du fait que j’ai aimé ce film. Mais j’y reviendrais à l’occasion je pense …
Comme je viens de l’écrire, j’ai aimé le film. J’ai mis du temps à faire abstraction des sous-titres  en français, mais une fois ce point passé, j’étais bien dedans. On aborde le baseball avec une autre approche par rapport aux films déjà cités dans le blog. En effet cette fois nous sommes directement avec les recruteurs (scouts [link]) sur le terrain, avec ces chasseurs de talents. Clint est bien dans son rôle de vieillard taciturne, grognon. Il n’est pas exceptionnel non plus. Ce n’est pas le rôle dans lequel je le préfère mais bon, c’est M. Eastwood quand même. Amy Adams est vraiment attachante. Je crois que j’ai un coup de cœur pour son personnage de Mickey. Je l’épouserais bien 😉 Justin Timberlake n’est pas dans son meilleur rôle mais je continue à l’apprécier. Du côté du baseball, nous n’avons qu’un angle de vue assez étriqué. Il manque beaucoup de détails dirais-je. Mais c’est une première approche. La fin est un peu trop « happy end » à mon goût mais il en faut pour tous je crois. Je vous le conseille donc. Attention toutefois, si vous n’aimez pas le baseball, vous risquez d’y trouver quelques longueurs. Essayez de le voir à l’occasion, mais n’hésitez surtout pas à regarder quelques autres titres cités dans le blog pour mieux comprendre cet univers.

Liens :

Double Affiche Trouble With The Curve / Une nouvelle chance

[Film] Un été sans point ni coup sûr

Synopsis :

Le film suit l’histoire de Martin, un jeune garçon de 12 ans, durant l’été 1969 au Québec. Martin est amoureux du Baseball et veut en faire tout son été. Il souhaite jouer dans l’équipe locale plutôt que d’aller aux scouts. Quand il va être refusé dans cette équipe, son père, qui pour Martin n’aime pas le Baseball, va monter une équipe secondaire pour tous les jeunes qui ont été exclus. C’est ainsi que l’été de Martin va passer, entre Baseball, premiers pas sur la Lune, premiers amours, changements dans la société (années 68-70) et surtout les débuts des Expos de Montréal en ligue majeure … En fait c’est l’histoire de Martin, d’un été et de son père qui va lui montrer comment y croire !… 🙂

Avis personnel :

C’est plus l’histoire d’un petit garçon que du Baseball mais cela se laisse regarder avec plaisir. Les personnages sont attachants et nous avons une belle leçon de vie. J’ai découvert ce film grâce à un commentaire sur l’article concernant « Monneyball – Le Stratège » [Link]. Ce qui m’a donné envie de le voir c’est surtout quand j’ai entendu qu’on y parlait de la création des Expos. En effet il s’agit de la seule équipe dont j’ai jamais vu un vrai match quand j’avais 13 ans. Un souvenir impérissable de trois semaines au Québec voici près de vingt ans. J’avais eu le plaisir d’assister au stadium de Montréal à une rencontre entre les Expos et les Cardinals.de St Louis. J’aimais déjà le Baseball avant mais cela à aidé à ce que j’apprécie encore plus. J’ai toujours une belle souvenir achetée sur place, sur une de mes bibliothèques. Si vous avez l’occasion de voir ce film n’hésitez pas. Vraiment sympathique, et ce malgré l’accent Québecois qui m’a été un peu difficile à comprendre par moment 😉 Mon oreille manque d’entrainement je crois, il me faudrait y remédier :-p

Sources & Liens :

[Animé] Mashidora : De l’application du Management à une équipe de Baseball

Informations :

Titre original : Moshidora
Année de production : 2011
Studios : Production I.G, NHK Enterprise, NHK
Genres : Drame, Sport
Auteur : Iwasaki Natsumi
Volumes, Type, Durée : 10 épisodes de 25 minutes

Synopsis :

Nous suivons l’histoire de Minami Kawashima qui afin de poursuivre l’œuvre de son amie d’enfance Yuki Miyata, hospitalisée, va devenir manager de l’équipe de Baseball de son lycée. Sur une erreur d’achat elle achète un livre de management mais pour les entreprises. Il s’agit du livre sur le management de Peter Drucker. Contre toute attente elle va appliquer ces méthodes au management de cette équipe de Baseball et va réussir à les emmener jusqu’au tournoi national, au Koshien.

Avis personnel :

Les personnages sont attachants et on les suit avec plaisir. On les voit évoluer, mûrir à travers cette aventure. Le Baseball reste central mais pas uniquement centré sur les joueurs, mais surtout sur les autres membres d’une équipe qui sont tout aussi important. L’autre aspect qui m’a plu est l’ouverture offerte au monde du management et de l’oeuvre de Peter Drucker. On regarde les 10 épisodes avec plaisir, sans longueurs. Des sourires et des larmes au programme.

Moshidora, le film :

Alors je ne l’ai pas vu, ayant découvert son trailer en cherchant des médias pour illustrer cet article. Des extraits il semble suivre assez bien la série mais je ne puis vous en donner la certitude. Je verrais bien si j’ai l’occasion de le voir un jour. 🙂

Peter Drucker et le Management :

Une fois n’est pas coutume j’élargis le sujet au delà de l’animé. Peter Drucker est né le 19 novembre 1909 à Vienne en Autriche et est mort le 11 novembre 2005 à Claremont en Californie (USA). Il écrira plus de 35 livres durant sa vie, sur le management et le monde de l’entreprise. Son premier ouvrage à faire date fût « The Concept of Corporation « (1945). Parmi les autres ouvrages à avoir marqué les esprits nous pouvons citer « The Effective Executive » (1966). Ces ouvrages restent des références de nos jours avec des concepts forts comme l’importance des managers dans la réussite de l’entreprise avec cinq points principaux : fixer des objectifs, organiser le travail, motiver et communiquer, mesurer la performance, former les salariés. Il a aussi prôner la simplicité au sein des entreprises. Ces dernières tendraient à vouloir fabriquer trop de produits, à trop se diversifier, à trop embaucher, …

Si vous voulez approfondir cet aspect, n’hésitez pas à visiter Wikipedia ou à farfouiller sur Internet. C’est ce que j’ai fait et cela me donne envie de continuer un peu. Bon le fait d’être un « manager » au travail actuellement aide aussi un peu, par ma volonté de m’améliorer sur cet aspect. Mais rien que pour la culture générale c’est un plus intéressant :).

Sources & Liens :

Bonne découverte 🙂

[Film] Moneyball / Le Stratège

J’ai toujours du mal à voir passer les films relatifs au baseball ou à son univers en France, ce sport n’étant pas vraiment dans notre culture. Mais j’ai pu voir récemment « Le Stratège » (Moneyball) avec Brad Pitt.

 

Informations :

Titres : Le Stratège / Moneyball / L’art de gagner
Durée : 2 h 13 min
Acteurs principaux :  Brad Pitt, Jonah Hill, Philip Seymour Hoffman, Robin Wright, Chris Pratt et Casey Bond
Nationalité : Américain
Genre : Comédie dramatique, Sport

Synopsis : ce film retrace l’histoire de Billy Beane [Biographie Wikipedia], un ancien joueur de baseball prometteur qui, à défaut d’avoir réussi sur le terrain, devint « scout » (recruteur) avant de devenir avant de devenir manager général des Athelic’s de Oakloand (A’s)

Alors que la saison 2002 se profile, Billy Beane, le manager général des Oakland Athletics, est confronté à une situation difficile : sa petite équipe a encore perdu ses meilleurs joueurs, attirés par les grands clubs et leurs gros salaires. Bien décidé à gagner malgré tout, il cherche des solutions qui ne coûtent rien et auxquelles personne n’aurait pensé avant… Il va s’appuyer sur des théories statistiques et engager Peter Brand, un économiste amateur de chiffres issus de Yale. Ensemble, contre tous les principes, ils reconsidèrent la valeur de chaque joueur sur la base des statistiques et réunissent une brochette de laissés-pour-compte oubliés par l’establishment du baseball. Trop bizarres, trop vieux, blessés ou posant trop de problèmes, tous ces joueurs ont en commun des capacités sous-évaluées. Avec leurs méthodes et leur équipe de bras cassés, Beane et Brand s’attirent les moqueries et l’hostilité de la vieille garde, des médias et des fans, jusqu’à ce que les premiers résultats tombent… Sans le savoir, Beane est en train de révolutionner toute la pratique d’un des sports les plus populaires du monde.

Avis personnel : Ce film n’est pas sur le baseball proprement dit mais sur son univers, sur les aspects que nous voyons moins souvent. Nous sommes là du côté du management et non des joueurs. J’ai bien aimé ce nouvel angle de vision,d ‘autant plus qu’il s’inspire de l’histoire vrai de Billy Beane. De voir qu’une équipe avec un budget moindre puisse réussir tout aussi bien qu’une grosse équipe en prenant en compte des joueurs bien souvent mis au rencard, j’ai trouvé cela intéressant. De plus j’ai aussi aimé la confrontation entre l’ancienne école et le nouveau mode de pensées plus basé sur des statistiques et des données mathématiques. Le fait qu’on est souvent incompris ou critiqué lorsqu’on fait des changements et que dans le baseball le travail d’équipe (comme dans les autres sports), n’est pas uniquement sur le terrain mais aussi dans toutes ses coulisses. Je vous invite donc à le voire à l’occasion, il faut passer un bon moment malgré quelques longueurs.

 

Liens :

Fiche Wikipedia France
Fiche Wikipedia English
Fiche Allocine
Fiche IMDb