Archives du mot-clé big

Moteurs de recherches : remplacer Google

Certains le savent peut-être mais d’autres moins. Étant fan de science-fiction et de fantaisie, j’ai un goût prononcé pour l’anticipation. Pour moi 1984 de George Orwell ou Fahrenheit 451 de Ray Bradburry illustrent bien l’évolution actuelle de notre société. C’est pour dire si je vois d’un mauvais œil l’hégémonie de Google, d’Apple ou d’autres grosses sociétés américaine, et surtout leur main mise sur nos données personnelles. Depuis quelques temps je me documente lentement mais surement sur les moyens pour passer outre cette firme. Oui je parle de Google, ayant déjà réussi à supprimer tous les appareils et services d’Apple de mon côté, mais ce n’était pas dur car je n’avais opté que pour le téléphone initialement. Bon d’accord j’en ai un sous Android maintenant mais je le trouve déjà moins « fermé ». Voici donc quelques moteurs de recherches que vous connaissez peut-être déjà ou non, mais qui pourront vous donner d’autres résultats. Bien que représentant 90 % des recherches, il est vrai que nous critiquons de plus en plus Google pour son non respect de la vie privée, la favorisation de certains liens sur d’autres, le filtrage de certains types de contenus, la prédominance de leurs produits sur d’autres … J’ai eu l’idée de cet article pour diffuser ces informations suite à un article de Numerama sur le sujet et voici donc différentes solutions pour le remplacer temporairement ou définitivement.


DuckDuckGo [Link]

Créé en 2008 il se veut un futur concurrent de Google mais avec le respect des données personnelles, le non traçage des utilisateurs. Les résultats y sont pertinents mais il peu sembler un peu lent par moment ou manquer de « fraicheur » sur certains résultats. L’affichage est simple et clair. Il est proposé comme moteur par défaut pour les navigateurs Dillo et Midori et fait partie de ceux proposés dans Opera. Pour plus d’informations sur cette société vous pouvez aussi consulter leur fiche Wikipedia qui est assez complète [Link].


Exalead [Link]

Il s’agit initialement d’un démonstrateur technologique grand public indexant 8 millions de pages Web réalisé par un éditeur de logiciels français spécialisé dans les infrastructures permettant le développement d’applications pour les entreprises sur une base de moteur de recherche. Des résultats assez pertinents mais pas toujours très « frais ». En effet ce ne sont pas les plus récents qui sont en avant. Une présentation moyenne par rapport à d’autres moteurs. En tout cas il est à tester même si ce n’est pas celui que je recommanderais le plus. La fiche Wikipedia est disponible pour plus d’informations [Link].


Ixquick [Link]

Fonctionnant en HTTPS et axé aussi sur le respect de la vie privée de l’utilisateur, il s’agit plus d’un métamoteur que d’un moteur de recherche. Il interroge par défaut 10 moteurs de recherches dont la liste est disponible sur la fiche Wikipedia [Link].


Ask.com [Link]

Anciennement Ask Jeeves, il s’agit d’un moteur de recherche avec un bon historique. Initialement conçu pour fonctionner en mode question/réponse il se décline en plusieurs langues. Les résultats sont assez pertinents et la vitesse de réaction est bonne. Le gros défaut de ce moteur de recherche provient plutôt  du fait que sa barre d’outils ou que les liens vers se dernier ont une sale tendance à s’incruster (la barre d’outil est proposée dans pas mal d’installeurs). Si on passe outre ce point une bonne alternative. La fiche Wikipedia donne un bon résumé [Link].


Bing [Link]

Bing est le moteur de recherche de Microsoft qui a remplacé tous les anciens moteurs de recherches de la firme de Redmond. Comme Google il nous propose des champs de recherches variées mais aussi des résultats pertinents. Réactif et rapide il est une très bonne alternative et ce même si il s’agit du produit d’une grosse firme dont je qualifierais le comportement proche de la première par rapport à mon discours d’introduction. Il équipe actuellement Yahoo et Facebook. Il trace en revanche les utilisateurs (bouuuh !) et les ciblent aussi avec de la publicité. La fiche Wikipedia est ici aussi assez complète [Link]. Nous l’oublions souvent en Europe depuis quelques années mais il a le mérite de persister face à l’autre géant américain.


WolframAlpha [Link]

Il s’agit plus ici d’un service Internet qui répond à des questions factuelles en anglais plutôt qu’un d’un réel index de pages Internet. Plus à voir comme une interface pour poser des questions ou faire une demande de calcul que comme un moteur de recherche au sens propre. Attention toutefois, si vous ne maitrisez pas la langue de Shakespeare vous aurez des résultats moins pertinents ou plus légers. Pour plus de détails la page Wikipedia est assez fournie [Link].


YaCy [Link]

A mon sens le plus complexe et le plus personnalisable de tous j’en avais déjà parlé en 2011 [Link]. Il s’agit d’un moteur de recherche pouvant fonctionner en local ou Intranet, mais aussi en mode P2P. Autant dire que suite à un test je me suis facilement retrouvé avec une machine sur les genoux (elle était un peu vieille j’en conviens). Il peut néanmoins être fortement conseillé pour avoir un moteur de recherche interne à l’entreprise ou simplement si on souhaite participer au projet dans son grand ensemble. Ici on est sûr de ne pas être filtrés mais il peut-être plus difficile aussi d’obtenir des résultats. Peu d’infos sur la page Wikipedia [Link] mais pléthore sur le site officiel, je vous invite à le consulter directement si vous souhaitez plus d’informations sur ce projet et son fonctionnement.


Voici pour mon petit tour d’horizon. Bon je n’applique pas toujours mes conseils mais j’essaye. Du moins petit à petit je fais mon nid pour le coup et j’essaye de mettre en pratique. Il est vrai que j’utilise toujours plusieurs produits de Google comme l’Agenda, la boite Mail, Picasa, Reader, Documents, … Et comme au travail mon prédécesseur avait fait le choix de passer toutes les boites en Google Apps … Pas encore demain que je n’utiliserais plus du tout leurs produits. En tout cas je vais continuer à chercher des palliatifs, des remplaçants alors n’hésitez pas à me laisser vos liens, conseils, suggestions en commentaires ou en me contactant 🙂

Firefox et les extensions (plugins)

Alors je ne vais pas faire tout un laïus sur les extensions Firefox mais simplement une rapide présentation pour ceux qui ne connaitraient pas. Ce que nous appelons extensions ou plugins complémentaires sont en fait des petits greffons, bout de programme, qui vont permettre de rajouter des fonctionnalités à notre navigateur favoris.  Cela peut permettre d’intégrer une correction orthographique avec les formulaires web, une option pour connaitre la couleur (plus exactement le code couleur) utilisé sur certains sites ou dans certaines images, traduire l’interface en Borg Borg (oui nous n’avons jamais dis qu’elles seraient toutes utiles 😉 ), et j’en passes … Je vais pour le moment me contenter de vous présenter celles que j’utilise actuellement, sachant qu’il en existe pas mal d’autres et qu’il est possible de les consulter sur la page des extensions de Firefox. Les modules sont manageables à travers le menu « Outils – Modules Complémentaires » (en tout cas sur ma Ubuntu, mais c’est bien souvent très proche d’un système d’exploitation à l’autre 🙂

Adblock Plus : Un des plu connu et des plus pratique, il permet de bloquer, supprimer la majorité des publicités sur Internet. J’ai jamais été un grand fan de la publicité, mais encore moins ces dernières années avec cette volonté très répandue de monétiser au maximum la toile. Ce plugin va donc vous permettre de supprimer énormément de pubs sur les sites et de surfer bien plus tranquillement, voire même plus rapidement.

ColorZilla : Un petit plugin assez sympathique dont l’utilité est de vous donner les codes couleurs sur des pages web. En effet il arrive que nous souhaitions connaitre les couleurs sur certains sites car elles nous plaisent, ou nous souhaiterions le sre-utiliser que ce soit pour créer un site web ou autre. Nous pouvons donc ici  placer un curseur sur l’espace voulu et en connaitre les codes couleurs.

Dictionnaire Hunspell en Français : Un dictionnaire et donc un correcteur orthographique intégré à votre navigateur afin de vous aider dans vos saisie de texte sur Internet. En effet nous sommes de plus en plus amenés à remplir des formulaires en ligne, à échanger sur la toile et parfois un correcteur orthographique est quand même bien utile pour éviter les coquilles dues à la frappes ou à notre étourderie. Nous pourrions aussi le considérer comme un moyen de lutte contre le langage SMS et l’appauvrissement de notre langue française (ou d’autres langages). Comme cela je suis vieux jeu ? :p

Diigo Bookmarks and Web Annotations : Un plugin que j’utilise plus pour mon travail et qui permet de soumettre des liens pour les partager avec la toile ou avec un groupe de connaissances, dans le même esprit que reddit. Pour illustrer mon propos je vous propose de visiter ma « page » ce qui sera peut-être plus parlant. Comme vous pourrez le voir j’y soumets des liens techniques ou en rapport avec le milieu médical pour mon travail, mais on peut ausi s’en servir pour partager rapidement des liens avec des amis ou avec le reste du monde. Le plugin permet aussi de mettre des annotations pour soi ou pour les autres utilisateurs de ce derniers sur le spages web directement, mais j’avoue ne jamais m’en servir et avoir même désactivé cette partie de ce dernier.

Firebug : Un des meilleurs ami des développeurs web qui permet de débugger sa page assez facilement en analysant tout ses composants que ce soit le code HTML, la feuille de style CSS, les scripts Javascripts et ainsi de suite. On peut même réaliser des modifications à la volée afin de tester différents paramètres et d’analyser ses soucis. Un incontournable donc 🙂

Flashblock : Un plugin pour bloquer tout les contenu flash mais non pour les supprimer. En effet que ce soit mon portable ou mon poste fixe, leur âge commence à jouer un peu en leur défaveur sur le net avec cette profusion de contenus flash sur tout les sites, qui sont très consommateurs en processeur ou en mémoire pour leur affichage. Nous pouvons donc ici bloquer tout ces contenu et les débloquer soit au coup par coup d’un simple clic, ou pour un site complet suivant nos besoins. Un moyen de nettoyer encore un peu plus la toile et de pouvoir surfer un peu plus vite 🙂

Web Developer : Un autre outil incontournable pour les développeurs web, qui vous permet aussi d ‘analyser tout les composants des sites web. Je dirais qu’avec Firebug cité plus hauts, ce sont vraiment deux outils nécessaires.

FlashGot :Un plugin pour pouvoir télécharger les vidéos flash sur différents sites. Il fonctionne comme un aspirateur de site afin de récupérer les .swf, .fla et autres fichiers flash pour les utiliser en local ou sur d’autres espaces web.

Flash Video Ressources Downloader : Un autre plugin pour essayer de récupérer les vidéos flash. J’avoue me servir plus du précédent.

Voici donc pour ma sélection actuelle. il est vrai que j’en ais utilisé bien d’autres mais actuellement je me limite à cette liste. Les plugins et autres outils ne sont bien sûr pas limités à Firefox et il est possible d’en avoir énormément avec Google Chrome aussi. Mais étant donné que je commence à douter un peu de ce Big Brother (que voulez-vous, 1984 reste de l’anticipation pour moi 😉 ), je me contente de me servir de leur navigateur une fois de temps à autre comme ça, sans plus de prétentions. Si vous voulez plus d’informations de ce côté je vous invites à faire une recherche sur un moteur de recherche ou à visiter l’un de ces deux sites :

Pour Internet Explorer c’est un peu plus délicat. En effet ces extensions sont venues sur le tard et le navigateur ne les avait pas intégrées par défaut. Je n’ai donc encore jamais testé dessus mais il existe bien sûr des barres de debugging pour le développement web, ou d’autres outils. Je vous laisse par contre chercher par vous même 🙂