Archives du mot-clé bing

Moteurs de recherches : remplacer Google

Certains le savent peut-être mais d’autres moins. Étant fan de science-fiction et de fantaisie, j’ai un goût prononcé pour l’anticipation. Pour moi 1984 de George Orwell ou Fahrenheit 451 de Ray Bradburry illustrent bien l’évolution actuelle de notre société. C’est pour dire si je vois d’un mauvais œil l’hégémonie de Google, d’Apple ou d’autres grosses sociétés américaine, et surtout leur main mise sur nos données personnelles. Depuis quelques temps je me documente lentement mais surement sur les moyens pour passer outre cette firme. Oui je parle de Google, ayant déjà réussi à supprimer tous les appareils et services d’Apple de mon côté, mais ce n’était pas dur car je n’avais opté que pour le téléphone initialement. Bon d’accord j’en ai un sous Android maintenant mais je le trouve déjà moins « fermé ». Voici donc quelques moteurs de recherches que vous connaissez peut-être déjà ou non, mais qui pourront vous donner d’autres résultats. Bien que représentant 90 % des recherches, il est vrai que nous critiquons de plus en plus Google pour son non respect de la vie privée, la favorisation de certains liens sur d’autres, le filtrage de certains types de contenus, la prédominance de leurs produits sur d’autres … J’ai eu l’idée de cet article pour diffuser ces informations suite à un article de Numerama sur le sujet et voici donc différentes solutions pour le remplacer temporairement ou définitivement.


DuckDuckGo [Link]

Créé en 2008 il se veut un futur concurrent de Google mais avec le respect des données personnelles, le non traçage des utilisateurs. Les résultats y sont pertinents mais il peu sembler un peu lent par moment ou manquer de « fraicheur » sur certains résultats. L’affichage est simple et clair. Il est proposé comme moteur par défaut pour les navigateurs Dillo et Midori et fait partie de ceux proposés dans Opera. Pour plus d’informations sur cette société vous pouvez aussi consulter leur fiche Wikipedia qui est assez complète [Link].


Exalead [Link]

Il s’agit initialement d’un démonstrateur technologique grand public indexant 8 millions de pages Web réalisé par un éditeur de logiciels français spécialisé dans les infrastructures permettant le développement d’applications pour les entreprises sur une base de moteur de recherche. Des résultats assez pertinents mais pas toujours très « frais ». En effet ce ne sont pas les plus récents qui sont en avant. Une présentation moyenne par rapport à d’autres moteurs. En tout cas il est à tester même si ce n’est pas celui que je recommanderais le plus. La fiche Wikipedia est disponible pour plus d’informations [Link].


Ixquick [Link]

Fonctionnant en HTTPS et axé aussi sur le respect de la vie privée de l’utilisateur, il s’agit plus d’un métamoteur que d’un moteur de recherche. Il interroge par défaut 10 moteurs de recherches dont la liste est disponible sur la fiche Wikipedia [Link].


Ask.com [Link]

Anciennement Ask Jeeves, il s’agit d’un moteur de recherche avec un bon historique. Initialement conçu pour fonctionner en mode question/réponse il se décline en plusieurs langues. Les résultats sont assez pertinents et la vitesse de réaction est bonne. Le gros défaut de ce moteur de recherche provient plutôt  du fait que sa barre d’outils ou que les liens vers se dernier ont une sale tendance à s’incruster (la barre d’outil est proposée dans pas mal d’installeurs). Si on passe outre ce point une bonne alternative. La fiche Wikipedia donne un bon résumé [Link].


Bing [Link]

Bing est le moteur de recherche de Microsoft qui a remplacé tous les anciens moteurs de recherches de la firme de Redmond. Comme Google il nous propose des champs de recherches variées mais aussi des résultats pertinents. Réactif et rapide il est une très bonne alternative et ce même si il s’agit du produit d’une grosse firme dont je qualifierais le comportement proche de la première par rapport à mon discours d’introduction. Il équipe actuellement Yahoo et Facebook. Il trace en revanche les utilisateurs (bouuuh !) et les ciblent aussi avec de la publicité. La fiche Wikipedia est ici aussi assez complète [Link]. Nous l’oublions souvent en Europe depuis quelques années mais il a le mérite de persister face à l’autre géant américain.


WolframAlpha [Link]

Il s’agit plus ici d’un service Internet qui répond à des questions factuelles en anglais plutôt qu’un d’un réel index de pages Internet. Plus à voir comme une interface pour poser des questions ou faire une demande de calcul que comme un moteur de recherche au sens propre. Attention toutefois, si vous ne maitrisez pas la langue de Shakespeare vous aurez des résultats moins pertinents ou plus légers. Pour plus de détails la page Wikipedia est assez fournie [Link].


YaCy [Link]

A mon sens le plus complexe et le plus personnalisable de tous j’en avais déjà parlé en 2011 [Link]. Il s’agit d’un moteur de recherche pouvant fonctionner en local ou Intranet, mais aussi en mode P2P. Autant dire que suite à un test je me suis facilement retrouvé avec une machine sur les genoux (elle était un peu vieille j’en conviens). Il peut néanmoins être fortement conseillé pour avoir un moteur de recherche interne à l’entreprise ou simplement si on souhaite participer au projet dans son grand ensemble. Ici on est sûr de ne pas être filtrés mais il peut-être plus difficile aussi d’obtenir des résultats. Peu d’infos sur la page Wikipedia [Link] mais pléthore sur le site officiel, je vous invite à le consulter directement si vous souhaitez plus d’informations sur ce projet et son fonctionnement.


Voici pour mon petit tour d’horizon. Bon je n’applique pas toujours mes conseils mais j’essaye. Du moins petit à petit je fais mon nid pour le coup et j’essaye de mettre en pratique. Il est vrai que j’utilise toujours plusieurs produits de Google comme l’Agenda, la boite Mail, Picasa, Reader, Documents, … Et comme au travail mon prédécesseur avait fait le choix de passer toutes les boites en Google Apps … Pas encore demain que je n’utiliserais plus du tout leurs produits. En tout cas je vais continuer à chercher des palliatifs, des remplaçants alors n’hésitez pas à me laisser vos liens, conseils, suggestions en commentaires ou en me contactant 🙂

Pistes pour le bon référencement de votre Blog WordPress

Cet article ne donne que quelques prémices pour vous aider dans le référencement d’un blog WordPress. C’est ce que j’applique petit à petit que ce soit pour mon blog ou pour les sites que j’aide à maintenir.  J’espère que certains de ces conseils pourront aussi vous aider.

Tout d’abord les extensions pour vous aider, donc réservées à ce moteur de blog.

  • Google XML Sitemaps : Cette extension permet de générer un fichier sitemap.xml c’est à dire une carte de votre site au format XML pour aider les moteur de recherche à le référencer (Sitemap sur Wikipedia). Ici le plugin préviendra pour vous Google (étonnant non ? :p), Yahoo (il faudra vous enregistrer ou créer un compte Yahoo), Bing, Ask.com. [Fiche WordPress.orgSite officiel]

C’est déjà une bonne aide. Si vous souhaitez vous passer d’un tel module pour générer votre sitemap, il existe des générateurs gratuits pour vous aider comme celui-ci. Ensuite comme c’est du XML, vous pouvez le coder avec vos mimimes 😉 Si vous le faites manuellement, je vous invites à placer au même niveau que le fichier XML (racine du site) une version compressée en .gz.

  • WordPress.com Stats : Bien que le but initial soit de nous donner des statistiques de consultation du Blog via le site de WordPress.com, ce module nous permet de nous inscrire sur le site du même nom et donc de s’y référencer. En effet il n’y a pas de petite méthode pour aider à se référencer. [Fiche WordPress.org]

Pour vous aider à augmenter votre visibilité vous pouvez aussi vous inscrire sur les différents outils des moteurs de recherche comme Yahoo, Bing ou Google. Vous pourrez y analyser la façon dont ces moteurs vous perçoivent, leur soumettre des liens à explorer, les adresses des sitemaps, … Dans l’ensemble il vous faudra vous créer des comptes pour vous référencer et donc référencer vos sites, sans mauvais jeu de mot.

  • Yahoo Site Explorer : Peut-être celui que j’ai le moins compris mais qui permet de se référencer auprès de Yahoo en laissant leur robot explorer notre site. Bien sûr l’option pour soumettre un sitemap est présente.
  • Bing Webmaster : L’outil de Microsoft pour son moteur Bing.
  • Google, Outils pour les Webmasters : Le premier que j’ai testé et peut-être le plus simple. On soumet le sitemap et on a assez rapidement des retours sur la façon dont est trouvé ou perçu notre site par ce moteur. Je n’ai pas testé les AdWords afin d’obtenir de la publicité pour mon site, et ce malgré un cadeau de 75 € d’avance mais c’est une piste à envisager pour un site commercial ou si vous souhaitez donner un coup de fouet à votre référencement 😉

Je sais qu’il existe aussi des logiciels pour aider au référencement, permettant d’automatiser tout cela. On peut en trouver en Freeware ou Shareware via Clubic ou Telecharger.com. Une autre méthode pour aider est d’être en lien sur d’autres sites. Soit vous pouvez vous inscrire sur de nombreux sites en indiquant bien le lien vers le votre, ou bien vous pouvez faire des échanges de bons procédés avec des amis ou avec d’autre rédacteurs / webmasters sur la toile. Bien souvent c’est le plus agréable, des échanges de liens avec d’autres sites proche du votre, développant ainsi une communauté.

Bon tout cela est bien beau mais le but n’est pas de promouvoir une ferme de liens. Je crois que le plus simple reste d’avoir son contenu, d’avoir de la matière. Donc avant de vouloir référencer son site, commençons par le remplir 😉 Ensuite les astuces ici présentes on été rassemblées à la demande d’un ami, ou plutôt à sa réponse par la positive lors d’une proposition de partage d’informations 🙂 Il ne s’agit donc que d’un début bien incomplet sur le référencement et je reste preneur de tout vos conseils, aides ou suggestions. Je serais ravi d’étoffer ce sujet avec votre aide.

Une autre méthode permettant d’accroitre le trafic est de poster des informations de mises à jour sur divers réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou encore Google Buzz. Il est vrai que dans un premier temps vous n’aurez la visite que de connaissances mais pourquoi pas par la suite celles d’autres personnes par le bouche à oreille virtuel. Un peu de « pub » ne fait de mal à personne 😉