Archives du mot-clé cancer

[Film] 50/50

Informations : 

Date de sortie : 16 novembre 2011
Nationalité : Américain
Réalisateur : Jonathan Levine
Casting :  Joseph Gordon-Levitt, Seth Rogen, Anna Kendrick
Genre : Comédie dramatique

Synopsis : Le quotidien d’Adam, 27 ans, bascule le jour où il est diagnostiqué d’un cancer. Il l’annonce alors à sa petite amie, son meilleur ami et sa mère qui, tous trois, vont réagir différemment à la nouvelle et conduire le jeune homme à s’interroger sur la manière dont il veut vivre cette épreuve.

Avis personnel : J’ai voulu voir ce film dès que j’ai découvert la bande annonce et j’avoue avoir eu un peu de mal à le voir. Et oui comme pas mal de petits films, il n’est pas resté longtemps à l’affiche et dans peu de salles. Déception pour moi mais c’est réparé. Il n’est pas évident de traiter de ce sujet simplement, sans tomber dans le larmoiement ou l’apitoiement. C’est pourtant chose réussie ici. J’avoue que c’est beaucoup grâce au jeu des acteurs comme Joseph Gordon-Levitt. Même si on peu lire dans des avis de spectateurs que son meilleur interprété par Seth Rogen est un peu surjoué, j’ai beaucoup aimé leur duo. Nous pouvons vraiment assister aux réactions de tout les proches à l’annonce de la maladie mais aussi tout au long du traitement. Le film reste léger et plein d’humour, nous passons de la limite des larmes au rire tout du long. Donc je vous le conseille car touchant. Pas le film de l’année mais un pari réussi pour parler d’un sujet aussi grave, et ô combien commun de nos jours. Bonne séance donc quand vous verrez mon coup de cœur de la fin 2011 😉

Liens :

Fiche Allocine
Fiche Wikipedia (fr)
Fiche Wikipedia (En)
Fiche IMDb

BOINC : ne laissez pas votre ordinateur inactif !!!


Il y a quelques années maintenant que j’entends parler de BOINC et j’ai mis un certain temps à m’y intéresser. Les principaux projets, du moins les deux plus connus sont le SETI et la recherche contre le Cancer. Le principe en est simple, utiliser la puissance de calcul des ordinateurs en veille pour créer un réseau de calcul géant au service de la recherche. Je me souviens avoir lu un article voici quelques années où on expliquait qu’une clef de cryptage nécessitait 300 jours de calculs à un processeur pour être cassée (ne me demandez pas quelle clef exactement car cela date maintenant), et qu’il ne fallait plus que 30 jours avec 300 PC d’une faculté américaine en cluster. Le principe est ici le même, les personnes ayant installé un programme BOINC, acceptent de partager les ressources de leur machine quand ils ne s’en servent pas et participent ainsi à la recherche de la vie dans l’univers (SETI), à la recherche contre le Cancer, ou le séquençage du génome humain (ou autre), …etc…

Le principe est donc simple, installez un simple client et quand votre ordinateur est allumé sans que vous vous en serviez, il réalisera des bouts de calculs pour le projet choisi. On peut même laisser son ordinateur tourner plus que nécessaire pour participer plus activement 😉 (oui un classement existe pour les plus prolifiques 😉 ).

Issu d’un projet de l’université de Berkeley initialement, le site principal y est toujours hégergé, ce qui est normal si on s’intéresse à la signification du sigle « Berkeley Open Infrastructure for Network Computing » :

http://boinc.berkeley.edu/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Berkeley_Open_Infrastructure_for_Network_Computing

Vous y trouverez d’ailleurs toutes les explications dans de nombreuses langues pour installer les clients et choisir le projet auquel adhérer. D’ailleurs quand on regarde la liste des projets, chacun peut y trouver son bonheur :

http://boinc.berkeley.edu/projects.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_projets_BOINC

Il s’agit de projets et d’un mode de participation libre, et permettant à tout un chacun de participer dans sa mesure au futur de la recherche. On trouve même des communautés dans chaque pays, comme l’alliance francophone par exemple. Vous y trouverez de nouveau plein d’explications, de définitions, d’aides et même un forum pour échanger.

L’installation du client BOINC est souvent simplifiée avec un « installer » sous Windows ou des paquetages sous Linux (Exemple installation BOINC Ubuntu). Je vous laisse donc découvrir cet univers et vous laisse « libre » de rejoindre cette communauté ou non 😉