Archives du mot-clé jardin

[Nature] La Spirale Aromatique ou Spirale à Insectes

C’est en visitant le site Urbanbees [LinkLink] du parc de la Tête d’Or à Lyon que j’ai découvert pour la première fois cette construction de jardin qu’est la spirale aromatique. Là bas elle est nommée Spirale à Insectes [Link], ce qui semble aussi plus coller à son lieu d’installation, mais c’est sous l’appellation de spirale aromatique que je l’ai d’abord retrouvée en ligne, ainsi que des plans pour la construire soi-même. Il semble y avoir deux modèles, où le principe pour la pousse des plantes est le même, mais où nous pouvons avoir des différences dans l’organisation des pierres, leur espacement et le choix des essences à planter. Dans un cas nous favorisons surtout les plantes et dans l’autre l’installation des insectes.

Photographie de la spirale à insectes du parc de la tête d'or sur l'installation Urbanbees

Il s’agit donc d’une spirale de pierres sèches qui va permettre de réchauffer et d’assécher une terre légère et ainsi favoriser la culture de plantes aromatiques méditerranéennes et nectarifères. Nous pouvons y observer une différence de températures et d’hygrométrie entre le pied et le sommet de la construction. D’après certaines sources, cette structure aurait été inventée par les britanniques chez qui le climat ne permettait pas la culture de certaines plantes aromatiques. Dans l’exemple ci-dessus qui est au parc de la Tête d’Or on a privilégié l’installation des insectes et surtout des abeilles sauvages. Et oui il s’agit du site de Urbanbees. Donc ils cherchaient à avoir des plantes nectarifères. En haut, avec la terre plus sèche, on installe lavande, hysope, sarriette, thym, romarin, puis rue, giroflée des murailles, fenouil, valériane rouge, sédums …
Plus bas on plantera pimprenelle, pyrèthre, bourrache, le long de la pente. Et enfin au pied de la structure, là où la terre est plus fraîche et riche, nous planterons aneth, origan, basilic, ciboulette, menthe ou mélisse… Si vous êtes plus dans l’optique d’attirer de la vie dans votre jardin comme avec un hôtel à insectes [Link] alors vous pouvez ménager des habitats, trous entre les pierres afin de permettre aux coccinelles, araignées, hérissons, lézards de s’installer. Nous pouvons voir un rondin dans la photo ci-dessus, qui est percé de trous, pour attirer des insectes.

Je pourrais essayer de faire un cours ou tout expliquer mais j’étais plus dans l’optique de faire découvrir cette structure à plus de monde. J’avais bien aimé son principe en la voyant au parc. Le site « onpeutlefaire.com » propose une très belle fiche technique, sur la construction d’une spirale aromatique [Link]. Voici un bel exemple de réalisation par une famille sur le lien suivant [Link], avec détails et photos tout au long de la construction, jusqu’au résultat final. J’ai aussi trouvé une archive du Web intéressante issue du site Ponema.org [Link]. Pour la spirale à insectes, la page illustrant la réalisation du domaine des Silex par la Commission Ornithologique de Watermael-Boitsfort (Belgique) est assez détaillée, avec aussi un suivi des installations d’insectes dans le temps [Link]. Enfin Raffa donne un bon résumé des deux sources citées ci-dessus sur son Blog [Link] et de son expérience. Voila, j’espère que cela vous donnera envie de creuser plus le sujet voire de passer aux actes dans votre jardin. Pour ma part je vais rester curieux et attendre avec impatience le jour où j’en aurais un 😉

Le jardin de Rosa Mir

rosa_mir_02

Hier, et ce en compagnie d’amis, je me suis retrouvé dans un jardin de la croix-rousse complètement décalé. Proche du style du palais du facteur Cheval, il s’agit du jardin de Rosa Mir. Personnellement je ne me doutais absolument pas qu’un tel lieu existait sur la croix-rousse, et surtout pas à côté de chez moi !!! Il faut avouer que pour le trouver ce n’est pas évident. Caché au fond d’une impasse dont les plaques d’entrées sont un peu effacées, son antichambre ne laisse rien deviner de ce qui se cache derrière. Je n’ai pas encore eu le plaisir de visiter le palais du facteur Cheval, mais les amis présents oui, et ils ont eu l’impression d’y être renvoyés. Bien que d’une petite surface c’est super agréable de s’y promener quelques instants, comme hors du monde 😉 Créé entre 1963 et 1983 par Jules Senis, artisan maçon carreleur, en hommage à sa mère, suite à la rémission d’un cancer, il est maintenant entretenu par la ville de Lyon et une association dédiée (cf. liens en fin d’article).  Si vous avez un moment je vous invites donc à aller le visiter au 83 grande rue de la crois-rousse.

rosa_mir

Pour plus d’informations je vous invite à consulter le site de l’association des amis de Rosa Mir, ou bien la page Wikipedia correspondante. Et pour vous donner une meilleure idée du lieu vous pouvez visiter l’album photo que j’ai mis en ligne 🙂 Bonne visite 😉


Agrandir le plan