Archives du mot-clé LFO

[Animé] Eureka Seven AO

An Illustration of Eureka Seven AO

Informations :
Titre original : Eureka Seven AO
Année de production : 2012
Studio : Bones
Genres : Aventure, Cyber & Mecha, Espace & Science-Fiction
Auteur : Bones
Volumes, Type & Durée : 24 épisodes de 25 minutes

Synopsis :
Ao a treize ans. Il a été recueilli par le docteur Toshio Fukai, avec qui il vit sur l’ile Iwato dans l’archipel d’Okinawa, et passe beaucoup de temps avec son amie Naru, qui a hérité de problèmes respiratoires et de pouvoirs spirituels lors d’un mystérieux accident. Il ne peut voir son amie qu’en partie en cachette, ses parents ne souhaitant pas qu’ils se fréquentent. Un jour, alors qu’il se promène sur la plage, le jeune homme tombe sur Gazelle, un pilote qui transporte un colis pour des militaires japonais. Celui-ci laisse derrière lui un bracelet que Ao trouve. Il réalise qu’il s’agit du bracelet que portait sa mère disparue depuis dix ans. Des accidents arrivent sur l’île avec l’apparition de poussées de corail. Avec l’apparition de corail, apparaissent les Secrets (une mystérieuse machine) et bien souvent d’importantes destructions. Ao va se retrouver entraîné malgré lui aux commandes d’une machine militaire, un LFO, le Nirvash. Semblant être le seul à pouvoir piloter cette machine, il va aller d’aventure en aventure, accompagné par une équipe de mercenaires qui défendent la planète des Secrets et du corail.

Illustration of Eureka Seven AO

Avis personnel :
J’ai commencé à regarder la série à la suite de Eureka Seven dont j’ai parlé un peu plus tôt cette année [Link]. Initialement je souhaitais voir la suite de l’histoire, de cet univers où on surf (lift) dans l’air sur le Trapar. L’histoire est légèrement différente mais nous retrouvons certains des thèmes de la première série. L’écologie et l’acceptation des différences semble par contre venir prendre un peu plus d’importance. Pour le moment je continue à regarder la série et ne puis donc donner un avis final. Je vous invite néanmoins à la regarder car elle est agréable, et elle peut se voir même si vous n’avez pas vu la précédente. L’histoire semble assez indépendante pour avoir sa propre vie, du moins au stade où j’en suis.

Liens :

[Animé] Eureka Seven

Illustration Eureka Seven

Informations :
Titre original : Koukyoushi hen: Eureka Seven
Années de production : 2005 – 2006
Studio : Bones
Genres : Aventure, Cyber & Mecha, Science-Fiction
Auteur : Bones
Volumes, Type & Durée : 50 épisodes de 26 minutes

Synopsis :
Le jeune Renton vit dans la banlieue de Bellforest avec son grand-père. Abandonné par son père le célèbre Adrock Thurston, et indirectement par sa sœur aussi, qui a disparue, il passe ses journées à essayer de lifter les vagues de Trapar, dans une zone où elles sont ténues et rares. Considéré comme un original il partage donc son temps entre le lift, rêver de rejoindre Gekko State et son leader Holland, les pros du lifting, et travailler pour son grand-père qui tient un atelier de réparation de mécha dit LFO (Light Finding Operation). Sa vie se suit et ses rêves aussi jusqu’au jour où un LFO blanc s’écrase à proximité. Son opératrice, une jeune fille aux cheveux verts plait à Renton. Elle va demander l’aide du garage pour réparer son appareil. Malheureusement les militaires viendront s’en mêler, cet appareil faisant partie de Gekko State et étant le type Zéro, l’appareil originel, le Nirvash. Renton va se retrouver entraîner dans de nombreuses aventures à la recherche de la liberté, du lift, de lui même, de l’amour. Le seul leg de son père, un appareil nommé Amita Drive semble se combiner parfaitement au Nirvash et à l’appareil de Eureka. Leur association semble réveiller les capacités latentes du puissant mécha.

Illustration Eureka Seven : différents personnages

Avis personnel :
Même si j’ai fait une grosse pause au milieu de son visionnage, j’ai bien aimé cet animé. Il faut dire que me préparant à apprendre le surf cet été, j’ai beaucoup aimé tout le côté « surf » (lift) sur les vagues de « Trapar » et tous les thèmes annexes. En effet nous abordons les relations humaines, la rétrospective sur soi-même, l’écologie, la politique, … Un animé assez profond dans son ensemble. Au delà de ce point, j’avoue que les gros « mecha » avec une bonne grosse touche de science-fiction, c’est déjà de bonnes bases pour que je sois intéressé 😉 Les relations entre les différents personnages avec leurs blessures psychologiques, leurs envies et ainsi de suite m’ont séduites. En effet ils sont assez profonds et bien décrits, nous nous y attachons donc vite. Je vous invite donc à prendre de le temps de voir cet animé et n’hésitez pas à l’issue à vous intéresser à sa « pseudo » suite, à savoir Eureka Seven AO [Link].

Liens :