Archives mensuelles : October 2010

BOINC : ne laissez pas votre ordinateur inactif !!!


Il y a quelques années maintenant que j’entends parler de BOINC et j’ai mis un certain temps à m’y intéresser. Les principaux projets, du moins les deux plus connus sont le SETI et la recherche contre le Cancer. Le principe en est simple, utiliser la puissance de calcul des ordinateurs en veille pour créer un réseau de calcul géant au service de la recherche. Je me souviens avoir lu un article voici quelques années où on expliquait qu’une clef de cryptage nécessitait 300 jours de calculs à un processeur pour être cassée (ne me demandez pas quelle clef exactement car cela date maintenant), et qu’il ne fallait plus que 30 jours avec 300 PC d’une faculté américaine en cluster. Le principe est ici le même, les personnes ayant installé un programme BOINC, acceptent de partager les ressources de leur machine quand ils ne s’en servent pas et participent ainsi à la recherche de la vie dans l’univers (SETI), à la recherche contre le Cancer, ou le séquençage du génome humain (ou autre), …etc…

Le principe est donc simple, installez un simple client et quand votre ordinateur est allumé sans que vous vous en serviez, il réalisera des bouts de calculs pour le projet choisi. On peut même laisser son ordinateur tourner plus que nécessaire pour participer plus activement 😉 (oui un classement existe pour les plus prolifiques 😉 ).

Issu d’un projet de l’université de Berkeley initialement, le site principal y est toujours hégergé, ce qui est normal si on s’intéresse à la signification du sigle “Berkeley Open Infrastructure for Network Computing” :

http://boinc.berkeley.edu/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Berkeley_Open_Infrastructure_for_Network_Computing

Vous y trouverez d’ailleurs toutes les explications dans de nombreuses langues pour installer les clients et choisir le projet auquel adhérer. D’ailleurs quand on regarde la liste des projets, chacun peut y trouver son bonheur :

http://boinc.berkeley.edu/projects.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_projets_BOINC

Il s’agit de projets et d’un mode de participation libre, et permettant à tout un chacun de participer dans sa mesure au futur de la recherche. On trouve même des communautés dans chaque pays, comme l’alliance francophone par exemple. Vous y trouverez de nouveau plein d’explications, de définitions, d’aides et même un forum pour échanger.

L’installation du client BOINC est souvent simplifiée avec un “installer” sous Windows ou des paquetages sous Linux (Exemple installation BOINC Ubuntu). Je vous laisse donc découvrir cet univers et vous laisse “libre” de rejoindre cette communauté ou non 😉

Animé : Hight School of the Dead

Informations :

Titre original : Gakuen mokushiroku: High School of the Dead
Année de production : 2010
Studio : Madhouse Production
Genres : Action, Combats, Horreur, Science-Fiction, Zombies
Auteurs : Sato Shoji & Satou Daisuke
Volumes :
– Anime : 12 épisodes de 25 minutes
– Manga : 6 Volumes + un chapitre non publié

Synopsis : Le monde est contaminé en mars 2010 par une maladie mortelle d’origine inconnue, qui apparut le même jour dans les principales capitales, transforme les humains en zombies et entraine le déclin de la civilisation. L’histoire commence au Japon où Takashi assiste à la contamination de son lycée. Il décide alors de s’échapper avec son amie d’enfance Reï et Hisashi. C’est alors que cette maladie se répand telle la plus rapide des pestes, transformant leur école, leur ville et le monde en un univers post-apocalyptique peuplé de morts vivants. Ce petit groupe va alors s’associer avec quelques autres survivants afin de tenter de s’échapper de cette horreur, de survivre.

Avis personnel : Un animé digne des meilleurs films sur les zombies même si on y retrouve tout les travers des animés japonais. Sang, violence, sexe … Le côté fantasmé avec les gros seins et les petites culottes est un peu lassant, mais l’histoire est quant à elle assez agréable. même si elle semble cousue de fils blancs, on se prend à suivre les principaux protagonistes avec grand plaisir. Je conseillerais donc de voir au moins une fois la série (je n’ai pas encore eu l’occasion de lire le manga original au format papier). Âmes sensibles s’abstenir car l’univers est bien sanglant et met en exergue la faiblesse des relations humaines face à la survie. N’hésitez donc pas si l’occasion vous est donné de le voir 🙂

Fiche WikipediaFiche Animeka

Film / Cinéma : Ondine

Synopsys : Le film raconte l’histoire d’un pêcheur irlandais, Syracuse, surnommé Circus le Clown, qui découvre une femme dans son filet de pêche. Elle dit s’appeler Ondine. Sa fille Annie en vient à croire que la femme est une selkie, tandis que Syracuse tombe amoureux. Dans le mythe celtique, une selkie est capable de devenir humaine en enlevant sa peau de phoque, et peut revenir à son état premier en la remettant. Cependant, comme tous les contes de fées, l’enchantement et les ténèbres vont de pair. Annie espère que Ondine est venue vivre sur la terre pendant 7 ans et qu’elle peut utiliser son vœu de Selkie pour guérir son insuffisance rénale. Quand Ondine est à bord du bateau de pêche de Syracuse, les filets et casiers à homards remontent incroyablement pleins. Toutefois, étant irlandais et de par son passé, Syracuse se méfie de sa chance.

Avis personnel : Un petit film sans grandes prétentions mais agréable à regarder. J’ai beaucoup aimé la corrélation entre la légende des selkies et l’histoire qui se tisse dans notre réalité. La façon dont l’histoire tourne, s’entremêle avec la légende et avec les visions d’un père et de sa fille qui aspirent au rêve et à des lendemains meilleurs mais simples est agréable à regarder. C’est ce qui donne une petite touche de fraîcheur à cette histoire. De même mon côté fleur bleue a été ému par une histoire simple qui se noue entre deux être, entre un pêcheur et sa selkie 🙂 Donc si vous avez l’occasion de le voir au moins une fois, n’hésitez pas. Pour mon compte je le regarderai encore avec plaisir 🙂

Lien AllocineLien Wikipedia
Selkie sur WikipediaOndine sur Wikipedia