Archives par étiquette : art

[Street Art] Lisbon’s Urban Art Gallery

J’avais vu passer l’info mais n’avais pas pris le temps de la relayer par rapport à la ville de Lisbonne et au Street Art. Plutôt que de bannir et chasser le Street Art, la ville de Lisbonne a préféré le mettre en avant en le préservant et en organisant même des visites guidées par les artistes eux mêmes.

J’ai vraiment trouvé cela super intéressant et cela me donne même envie de visiter Lisbonne rien que pour cela !… C’est mon ami Pat/Kost qui va être heureux si il traîne toujours pas là bas quand je m’y pointerais 😉 Il y a aussi une page Facebook si vous souhaitez suivre les informations ou tout simplement en avoir un petit peu plus [Link], une page Pinterest [Link] avec pas mal de photos par catégories, un Blog [Link] et un site [Link]. Oui cela en fait de l’information tout cela 😉 Bonne visite virtuelle en tout cas en attendant de pouvoir visiter la ville elle même ! Et merci à Street Art Utopia pour la découverte du premier lien sous la forme de la vidéo disponible ci-dessus 🙂

[Street Art] De nouvelles images et surtout une grosse participation de Alan Clec’h sur la friche RVI

J’avais déjà fait un premier article [Link] sur le Street Art et mon album Picasa [Link] et je profite de nombreux ajouts pour en reparler aujourd’hui. En effet j’ai continué au fil des mois à ajouter des photos. Bon je n’ai pas pu tout mettre car bien souvent étant en voiture, je ne puis m’arrêter pour tout prendre en photo. Mais j’essaye, petit à petit, et surtout j’essaye de placer sur une carte de Lyon toutes les œuvres.


Afficher Street Art sur une carte plus grande

Carte d’origine sur PicasaCarte Google Map

Je n’ai pas encore trouvé comment transformer la carte intégrée à Picasa vers une carte Google Maps, mais j’ai pu exporter les informations. Seul souci, je devrais en partie écraser la carte Google Map lors des MAJ. Si vous connaissez des solutions ou tutoriels pour mieux faire, n’hésitez pas 🙂 Comme vous pouvez le voir cela commence à s’étoffer. Bon certaines œuvres ne sont plus visibles de par leur côté éphémère mais j’aime avoir pu être témoin de leur passage ici bas. N’hésitez pas à parcourir l’album et à partager si vous aussi vous en voyez des sympas. J’ai déjà un ou deux collègues qui m’en font passer quand ils passent devant et c’est toujours agréable 🙂

 

 

Aujourd’hui est aussi un grand jour car une part de l’histoire artistique côté art urbain de Lyon est en ligne avec l’album issu de la Friche RVI. Pour rappel cette ancienne friche industrielle a accueilli pendant plusieurs années de nombreux artistes [Collectifs Friche RVI] et a donc hébergé de très nombreuses œuvres. Fermée voici quelques années, cela avait d’ailleurs fait pas mal de bruit sur Lyon. A la fin de cet été 2012 il n’en restera rien, la friche ayant été re-conditionnée pour offrir de plus vastes locaux à la SEPR. Je remercie donc Alan Clec’h d’avoir partagé avec moi une partie de son travail. Il avait eu la possibilité de parcourir la Friche l’été passé et donc d’immortaliser certaines œuvres encore présentes. Aujourd’hui nous les partageons avec vous à travers ce second album sur le Street Art. N’hésitez pas aussi à visiter son site http://www.alan-clech.eu pour découvrir ses autres travaux. Cela mérite vraiment le détour. © Copyright Alan Clec’h pour toutes les images / photos de cet album, bien sur.

 

 

J’espère avoir le plaisir de parcourir aussi Berlin en sa compagnie, afin de découvrir le Street Art par là bas. Comme il y a déjà passé pas mal de temps, il pourra me faire gagner du temps, et m’aider à découvrir les œuvres hébergées dans cette capitale Européenne de l’Art Urbain. Et bon si j’arrive à y aller, je pourrais ainsi étoffer cette collection et ce partage. Bonne visite virtuelle en attendant 🙂

[Littérature] Little Free Library

C’est en suivant un site sur le Street Art [Link] que j’ai vu passer l’information sur “Little Free Library”. Initialement cela n’était qu’une photo pour moi (cf. ci-dessous), mais j’ai trouvé l’idée tellement amusante que j’ai fait une recherche. Et il se trouve que c’est un projet déjà bien développé, même si il n’est pas arrivé jusqu’en France (pour le moment).

Picture of a little free library in the snow

L’idée est vraiment séduisante. J’avais déjà entendu parler du Bookcrossing [WikipediaBC France] sans jamais pourtant voir un livre encore ou y participer. En effet abandonner un livre pour autrui, pour partager, je trouve ça super. Partager la culture, la faire circuler. Mais le Bookcrossing semble plus être un coup de change ou une chasse au trésor, un peu comme les Cistes je dirais [WikipediaCistes FR]. Mais ici l’idée est de créer une bibliothèque partagée. Plutôt que de laisser dormir des livres chez soi, espérant les relire un jour, on met ses livres en commun dans une bibliothèque commune. Pour pouvoir prendre un livre il faut en mettre un autre à disposition. Même si on commence petit, cela peu vite faire “boule de neige”. Cela me fait penser à une initiative au travail. En effet pour que mon “équipe” se mette à lire, et ainsi améliorer sa qualité orthographique, d’expression dans la rédaction des courriels, j’avais constitué une bibliothèque de classiques (à mon sens) de la littérature “Geek”, en terme de Science-Fiction (la liste est très subjective et non exhaustive surtout 😉 ).

Titre Auteur ISBN
Fahrenheit 451 Ray Bradbury 978-2-07-041573-1
Chroniques martiennes Ray Bradbury 2-07-041774-3
1984 George Orwell 978-2-07-036822-8
La guerre des mondes H-G Wells
La planète des Singes Pierre Boulle
Histoires Extraordinaires Edgar Poe 2-904310-81-3
Elric le Nécromancien Michaël Moorcock 2-266-01314-9
Dune * Frank Herbert 2-266-00855-2
Dune ** Frank Herbert 2-266-00856-0
Neuromancien William Gibson 2-290-30820-X
Des fleurs pour Algernon Daniel Keyes 2-290-31295-9
Les Fourmis Bernard Werber 2-253-06333-9
L’Empereur des rats Bernard Lenteric 2-253-14480-0

 

Mon premier plaisir fût qu’un collègue contribue à cette bibliothèque en y ajoutant Bilbo le Hobbit et la trilogie du Seigneur des Anneaux de JRR Tolkien. Mon deuxième plaisir fût de les voir lire certains livres. Par exemple Bilbo et le Seigneur des Anneaux, 1984 … Bon d’accord il faudrait à mon sens que cette librairie ne soit pas dans un placard mais visible facilement en permanence, comme les livres techniques d’ailleurs.

Bibliothèque Travail

Ce que nous ne voyons pas, nous l’oublions souvent. Vous comprendrez donc pourquoi le principe de “Little Free Library” me plaît énormément. En effet après avoir construit sa propre bibliothèque, protégée des intempéries, nous mettons à disposition des livres pour les partager avec le voisinage. Et même si je ne parle pas vraiment à mes voisins … Un tel type d’échange serait à mon sens bien sympa. D’ailleurs sur le site ils vous donnent des conseils et plans pour construire votre propre librairie, et un groupe Facebook existe aussi [SiteFacebook]. Bon d’accord tout est en anglais mais en attendant une traduction, ou que cela fasse tâche d’encre, c’est déjà un très bon début. Alors si ce concept de librairie gratuite et partagée vous plaît n’hésitez pas à faire l’effort de comprendre (traduire ?) le site. Pour le moment ce concept semble surtout populaire en Amérique du Nord, comme nous pouvons le voir sur la carte ci-dessous, mais il semble aussi commencer à se répandre petit à petit.


View Little Free Library Details > Scroll Down in a larger map

Et n’allez pas imaginer qu’il ne s’agit que de petites bibliothèques. Certains ont dû agrandir les leurs tellement cela avait de succès.

Pour plus d’informations, de détails, n’hésitez pas à visiter le site de Little Free Library [Link], ou à consulter le groupe Facebook [Link]. Et si jamais vous connaissez d’autres projets de ce style, ou si le principe a été porté dans votre contrée sous un autre nom, n’hésitez pas à faire tourner l’information, à partager tout cela 🙂

[Film] Moneyball / Le Stratège

J’ai toujours du mal à voir passer les films relatifs au baseball ou à son univers en France, ce sport n’étant pas vraiment dans notre culture. Mais j’ai pu voir récemment “Le Stratège” (Moneyball) avec Brad Pitt.

 

Informations :

Titres : Le Stratège / Moneyball / L’art de gagner
Durée : 2 h 13 min
Acteurs principaux :  Brad Pitt, Jonah Hill, Philip Seymour Hoffman, Robin Wright, Chris Pratt et Casey Bond
Nationalité : Américain
Genre : Comédie dramatique, Sport

Synopsis : ce film retrace l’histoire de Billy Beane [Biographie Wikipedia], un ancien joueur de baseball prometteur qui, à défaut d’avoir réussi sur le terrain, devint “scout” (recruteur) avant de devenir avant de devenir manager général des Athelic’s de Oakloand (A’s)

Alors que la saison 2002 se profile, Billy Beane, le manager général des Oakland Athletics, est confronté à une situation difficile : sa petite équipe a encore perdu ses meilleurs joueurs, attirés par les grands clubs et leurs gros salaires. Bien décidé à gagner malgré tout, il cherche des solutions qui ne coûtent rien et auxquelles personne n’aurait pensé avant… Il va s’appuyer sur des théories statistiques et engager Peter Brand, un économiste amateur de chiffres issus de Yale. Ensemble, contre tous les principes, ils reconsidèrent la valeur de chaque joueur sur la base des statistiques et réunissent une brochette de laissés-pour-compte oubliés par l’establishment du baseball. Trop bizarres, trop vieux, blessés ou posant trop de problèmes, tous ces joueurs ont en commun des capacités sous-évaluées. Avec leurs méthodes et leur équipe de bras cassés, Beane et Brand s’attirent les moqueries et l’hostilité de la vieille garde, des médias et des fans, jusqu’à ce que les premiers résultats tombent… Sans le savoir, Beane est en train de révolutionner toute la pratique d’un des sports les plus populaires du monde.

Avis personnel : Ce film n’est pas sur le baseball proprement dit mais sur son univers, sur les aspects que nous voyons moins souvent. Nous sommes là du côté du management et non des joueurs. J’ai bien aimé ce nouvel angle de vision,d ‘autant plus qu’il s’inspire de l’histoire vrai de Billy Beane. De voir qu’une équipe avec un budget moindre puisse réussir tout aussi bien qu’une grosse équipe en prenant en compte des joueurs bien souvent mis au rencard, j’ai trouvé cela intéressant. De plus j’ai aussi aimé la confrontation entre l’ancienne école et le nouveau mode de pensées plus basé sur des statistiques et des données mathématiques. Le fait qu’on est souvent incompris ou critiqué lorsqu’on fait des changements et que dans le baseball le travail d’équipe (comme dans les autres sports), n’est pas uniquement sur le terrain mais aussi dans toutes ses coulisses. Je vous invite donc à le voire à l’occasion, il faut passer un bon moment malgré quelques longueurs.

 

Liens :

Fiche Wikipedia France
Fiche Wikipedia English
Fiche Allocine
Fiche IMDb

Street Art / Art Urbain

Voici quelques années que je m’intéresse au Street Art. Oh je ne suis pas forcément assidu ou à fond sur ce mouvement mais j’aime bien. Il s’agit d’un mouvement artistique contemporain regroupant toutes les formes d’art réalisé dans la rue, ou dans des endroits publics. Cela comprends divers techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque, les stickers et installations.  C’est un art le plus souvent éphémère qui nous permet de redécouvrir la ville, ou tout simplement de la découvrir d’une façon différente. Cela exacerbe nos sens afin de voir ces œuvres. Cela nous oblige au delà de la contemplation d’une œuvre, à faire attention aux signes car on ne les remarques pas toujours.

Je m’y étais intéressé passé un temps suite à une longue discussion sur les graffitis et leurs différents styles. A l’époque nous parlions de tags, troops, graffes. De ce que j’en avais compris à l’époque, le stags étaient de simples signatures, les troops étaient des signatures stylisées avec des lettrines plus complexes et les graffes étaient des œuvres complètes, des tableaux. Je n’ai pas retrouvé ces définitions en lignes mais Wikipedia nous en donne d’autres avec un tour d’horizon assez vaste [link]. J’avais donc pris l’habitude de regarder tout cela, cherchant les nouvelles œuvres, ce qui sortait un peu de l’ordinaire, celles qui me parlaient. Ces dernières années mon père [Link] est allé pas mal sur Berlin. J’ai donc pu voir des photos de friches industrielles avec de nombreuses œuvres. Je me suis donc intéressé de nouveau à ce mouvement. Cette fois ci je ne me suis pas limité aux graffes et j’ai aussi découvert les collages et même des installations ici sur Lyon où je réside actuellement. Bon je n’ai pas pu visiter la friche RVI qui est remplie d’œuvres qui vont bientôt disparaître mais Alan y est allé lui.

Depuis deux ans, nous avons vu fleurir sur Lyon des sortes d’oiseaux. Je les ais surtout vu tout le long du périphérique sur des panneaux. J’avais dans l’idée de trouver quelqu’un avec un appareil photo reflex afin d’en faire le tour et de tous les avoir en images. Pour le moment je n’ai pas encore réalisé cette idée mais je me suis mis à prendre de plus en plus en photo certaines œuvres que je croisais. Bon d’accord 90 % des photos sont prises avec mon téléphone, un vieil iPhone 3G et la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Quelques unes sont prises avec mon petit compact et c’est déjà un peu mieux, je ne l’ai malheureusement pas toujours sur moi. En revanche j’ai eu dans l’idée de les mettre en ligne dans un album public afin de les partager avec le monde et de les localiser sur Google Map afin que les gens puissent les trouver et les admirer. Bon d’accord le côté éphémère de cet art vient souvent perturber le simple fait d’aller retrouver ces œuvres mais pas toujours 😉 je n’innove pas dans cette idée ayant découvert depuis peu le site Paris Street Art [Link] qui permet de géolocaliser les œuvres dans la capitale française. J’avais aussi envoyé certaines photos sur Twitter avec le hashtag #streetart mais le côté éphémère de la plateforme de micro blogging ne me plaisait pas pour diffuser ces infos. En effet il y a trop de publications pour vraiment voir passer ces informations et provoquer des échanges dessus.

Pour en revenir à ces curieux oiseaux observés sur Lyon, j’ai pu depuis découvrir qu’il s’agissait de canards créés par l’artiste Knar [Link] du collectif Bleus et Originaux [Link]. J’ai pu depuis trouver de nombreuses œuvres plus accessibles sur le mobilier urbain afin d’avoir quelques photos. Il s’agit de collages pour la plupart mais on trouves quelques graffes aussi dans le lot, surtout sur les murs en bétons. J’ai donc décidé de partager toutes mes découvertes en espérant trouver un écho et avoir d’autres photos localisées en retour ou des échanges sur ce thème.
Dans les autres œuvres que j’aimerais pouvoir observer je peux déjà citer les graffitis écolo avec l’usage de la mousse par exemple. J’avais découvert cela avec un article du site Fubiz [Link] sur l’artiste Anna Garfoth [Link]. Il semblerait que ce mouvement aussi se développe avec plusieurs artistes maintenant comme Edina Tokodi [LinkLink] par exemple ou Gaby comme j’ai pu le découvrir sur des articles en ligne [Link – Link].

Liens divers :
Mon album Street Art sur Google Photos (Oui je sais qu’il est normalement consultable ci-dessus 😉 )

– Street Art / Art Urbain sur Wikipedia

Le GRAFFITI.com / Définition Street Art sur GRAFFITI.com

– Documentaire “Street Art La Rébellion Ephémère” [Lien pour un résumé et pour visionner en streaming]