Archives par étiquette : internet

[Vrac] Shaarli de Galsungen (Mon partage de liens)

J’en avais déjà parlé par le passé, quand je l’ai mis en place mais tout le monde n’a peut-être pas eu le temps de le voir passer ou d’y aller. Quand une actualité ou quelque chose sur le Net m’intéresse mais que je n’ai pas la matière ou l’envie d’en faire un article de blog, je le partage en général via ce petit outil, Shaarli.

http://shaarli.galsungen.net

N’hésitez donc pas à le visiter pour y voir tous les liens partagés, sachant qu’il y a bien souvent un petit commentaire de ma part accompagnant chacun de ces derniers. Bien sûr le site est aussi équipé d’un flux RSS pour pouvoir le suivre avec votre agrégateur préféré ;-). Vous pouvez voir les derniers partages dans la rubrique “Partage RSS” un peu plus bas dans la barre à droite du blog.

Logo de Shaarli

Site officiel de Shaarli par Sebsauvage [Link].

Connecté à la fibre, enfin !

Aujourd’hui est une journée intéressante. Pourquoi ? Et bien c’est simple. Ceux qui me connaissent, sur le côté technique, savent que depuis des années j’avais une vieille connexion ADSL avec un vieux modem SpeedTouch 500 et mon propre routeur. Le point positif, suivant le point de vue, une IP dynamique. Le côté négatif, étant assez loin du répartiteur, j’avais un débit assez, limite, dirons nous, pour ne pas dire desservit par les corbeaux … Constatez par vous même.

Test de ligne ADSL avec Speedtest

Test de ligne ADSL avec Speedtest

Oui je prends le luxe de diffuser deux mesures distinctes pour bien montrer l’évolution. Oui j’ai aussi conscience que c’est loin au dessus de e que j’avais dans le temps en RTC (56 k). Et aujourd’hui, j’ai posé mon après-midi pour qu’on m’installe la fibre optique !! Je suis le premier de mon immeuble à en profiter (J’ai vu l’armoire de raccordement pour le confirmer 😉 ). Il faut dire que depuis le mois de juillet j’étais en attente, depuis qu’une petite plaque avait été posée pour annoncer l’installation de la fibre optique.

Plaque d'installation de la fibre optique dans l'immeuble

Je crois que ce qui est casse-pied c’est de devoir attendre quelques mois que les concurrents se positionnent sur l’offre pour pouvoir en souscrire une. J’ai rapidement consulté les offres, mais afin de faciliter les différentes migrations (arrêt de l’ADSL, coupure de la ligne France Telecom) et surtout par fainéantise, je suis resté chez Orange. On m’aurait laissé souscrire dès le départ, l’engagement d’un an serait bien entamé. 😉 Donc me voici avec une IP fixe, une Livebox (ça ça me change un peu quand même …) mais aussi du Wifi (alors là ça change carrément tout 😉 ) et surtout un débit qui “poutre du kangourou” ! Preuve en image ci-dessous.

Tests de performances fibre optique avec Orange

Tests de performances fibre optique avec Orange

Comme vous pouvez le voir il y a comme un changement. Bon d’accord je n’ai pas pris l’offre pour avoir une connexion synchrone (même débit montant que descendant) . Mais déjà ça va me changer la vie. Plus qu’à rafraîchir mon poste fixe et mon matériel à la maison (un petit NAS me dirait bien 😉 ). Une nouvelle ère numérique en prévision donc, avec un débit agréable pour surfer ;-). Et si vous voulez tester vous aussi votre connexion, je vous invite à tester Speedtest [Link] ou cette autre site d’OVH [Link].

Florilège de templates (gratuits/libres)

Comme je l’avais fait par le passé, voici un florilège de quelques liens pour des ressources de type templates, designs. En effet bien qu’ayant commencé à apprendre les CSS, la mise en page et ainsi de suite, je n’ai pas toujours un goût esthétique très sûr. Cela ne me passionne pas non plus. Je préfère faire fonctionner que bien paraître. Heureusement pour moi d’autres c’est l’inverse et pas mal d’entre eux ont la gentillesse de partager leur travail. Il ne nous reste plus ensuite qu’à adapter suivant nos besoins, ce qui fait bien souvent gagner du temps pour créer des sites et ainsi de suite.

Bien sûr cette liste est loin d’être exhaustive. Bonne découverte des liens et n’hésitez pas à en partager d’autres en retour 🙂

 

Calculs de réseaux, sous-réseaux, masques, IP, Broadcast, …

Que ce soit pour le travail, pour créer un réseau, ou pour réaliser des exercices pour les cours, ou tout simplement pour le fun, nous avons parfois besoin de calculer des IP, réseaux, masques et ainsi de suite. Si connaître la théorie est importante, via des calculs binaires (ET, OU, …), nous trouvons déjà pas mal de tutoriels sur le Net en plus de ce que nous apprenons en cours. J’avais déjà eu à la faire pour le CNAM en RSX101 (Réseaux et Télécommunications) et je viens d’avoir à travailler de nouveau sur ces sujets pour le cours de RSX103 (Réseaux : compléments et applications). A l’époque j’avais utilisé ShunIPCalc pour me faciliter la vie. je l’avais aussi utilisé en entreprise pour concevoir notre actuel réseau et son découpage. Mais j’ai pu découvrir récemment d’autres applications sous Linux pour le compléter comme sipcalc, ipcalc et GIP (Internet Protocol Calculator). Voici donc une brève présentation de ces outils qui je l’espère pourra vous aider pour le CNAM ou au travail. 🙂

Sommaire

ShunIPCalc

Surement le plus connu et le premier que j’ai utilisé. Sous Windows il s’agit d’un freeware. Facile d’utilisation et très complet c’est celui que j’ai utilisé le jour où j’ai du modifier le réseau de mon entreprise. En effet on peut facilement concevoir des plans d’adressage compliqués en choisissant de travailler sur des plages d’IP, des nombres de machines par sous-réseaux et ainsi de suite.

C’est vraiment une aide et le site y apporte beaucoup. En plus de donner un logiciel complet, son auteur a rédigé des pages explicatives sur tous les calculs. Je crois bien que j’ai autant du utiliser son aide en ligne que son logiciel afin de bien maîtriser ces concepts et calculs 😉

sipcalc

Sur une Ubuntu desktop rien de plus simple pour l’installer :

sudo apt-get install sipcalc

Ensuite il vous suffit de le lancer via la console :

gals@gals-UVB:~$ sipcalc 10.0.0.0/25
-[ipv4 : 10.0.0.0/25] – 0
[CIDR]
Host address        – 10.0.0.0
Host address (decimal)    – 167772160
Host address (hex)    – A000000
Network address        – 10.0.0.0
Network mask        – 255.255.255.128
Network mask (bits)    – 25
Network mask (hex)    – FFFFFF80
Broadcast address    – 10.0.0.127
Cisco wildcard        – 0.0.0.127
Addresses in network    – 128
Network range        – 10.0.0.0 – 10.0.0.127
Usable range        – 10.0.0.1 – 10.0.0.126

gals@gals-UVB:~$

L’aide est assez complète et nous montre pas mal d’options :

gals@gals-UVB:~$ sipcalc -h
sipcalc 1.1.5

Usage: sipcalc [OPTIONS]… <[ADDRESS]… [INTERFACE]… | [-]>

Global options:
-a, –all            All possible information.
-d, –resolve            Enable name resolution.
-h, –help            Display this help.
-I, –addr-int=INT        Added an interface.
-n, –subnets=NUM        Display NUM extra subnets (starting from
the current subnet). Will display all subnets
in the current /24 if NUM is 0.
-u, –split-verbose        Verbose split.
-v, –version            Version information.
-4, –addr-ipv4=ADDR        Add an ipv4 address.
-6, –addr-ipv6=ADDR        Add an ipv6 address.

IPv4 options:
-b, –cidr-bitmap        CIDR bitmap.
-c, –classfull-addr        Classfull address information.
-i, –cidr-addr        CIDR address information. (default)
-s, –v4split=MASK        Split the current network into subnets
of MASK size.
-w, –wildcard        Display information for a wildcard
(inverse mask).
-x, –classfull-bitmap    Classfull bitmap.

IPv6 options:
-e, –v4inv6            IPv4 compatible IPv6 information.
-r, –v6rev            IPv6 reverse DNS output.
-S, –v6split=MASK        Split the current network into subnets
of MASK size.
-t, –v6-standard        Standard IPv6. (default)

Address must be in the “standard” dotted quad format.
Netmask can be given in three different ways:
– Number of bits    [/nn]
– Dotted quad       [nnn.nnn.nnn.nnn]
– Hex               [0xnnnnnnnn | nnnnnnnn]

Interface must be a valid network interface on the system.
If this options is used an attempt will be made to gain the address
and netmask from the specified interface.

Replacing address/interface with ‘-‘ will use stdin for reading further
arguments.

Report bugs to .
gals@gals-UVB:~$

Si jamais il n’est pas disponible par défaut sur votre distribution Linux, n’hésitez pas à visiter les liens ci-dessous pour obtenir les sources.

IP Calculator : ipcalc

Un autre outil en ligne de commandes. Il est installé par défaut sous Ubuntu, CentOS et d’autre distributions.

gals@gals-UVB:~$ ipcalc
Usage: ipcalc [options]

[[/]] [NETMASK]

 

ipcalc takes an IP address and netmask and calculates the resulting
broadcast, network, Cisco wildcard mask, and host range. By giving a
second netmask, you can design sub- and supernetworks. It is also
intended to be a teaching tool and presents the results as
easy-to-understand binary values.

-n –nocolor  Don’t display ANSI color codes.
-c –color    Display ANSI color codes (default).
-b –nobinary Suppress the bitwise output.
-c –class    Just print bit-count-mask of given address.
-h –html     Display results as HTML (not finished in this version).
-v –version  Print Version.
-s –split n1 n2 n3
Split into networks of size n1, n2, n3.
-r –range    Deaggregate address range.
–help     Longer help text.

Examples:

ipcalc 192.168.0.1/24
ipcalc 192.168.0.1/255.255.128.0
ipcalc 192.168.0.1 255.255.128.0 255.255.192.0
ipcalc 192.168.0.1 0.0.63.255

ipcalc-  deaggregate address range

ipcalc

/–s a b c

split network to subnets
where a b c fits in.

! New HTML support not yet finished.

ipcalc 0.41
gals@gals-UVB:~$

Ce qui nous donne par exemple :

gals@gals-UVB:~$ ipcalc 10.0.0.0/25
Address:   10.0.0.0             00001010.00000000.00000000.0 0000000
Netmask:   255.255.255.128 = 25 11111111.11111111.11111111.1 0000000
Wildcard:  0.0.0.127            00000000.00000000.00000000.0 1111111
=>
Network:   10.0.0.0/25          00001010.00000000.00000000.0 0000000
HostMin:   10.0.0.1             00001010.00000000.00000000.0 0000001
HostMax:   10.0.0.126           00001010.00000000.00000000.0 1111110
Broadcast: 10.0.0.127           00001010.00000000.00000000.0 1111111
Hosts/Net: 126                   Class A, Private Internet

gals@gals-UVB:~$

Je vous laisse découvrir les différentes options possibles et jouer avec. Et pour plus d’informations où si vous ne l’avez pas d’installé, servez-vous des liens ci-dessous.

GIP (Internet Protocol Calculator)

Il s’agit ici d’une application fenêtrée et non plus en ligne de commande. Similaires aux autres elle nous permet de réaliser divers calculs en automatique. Pour l’installer sous Ubuntu rien de plus simple.

sudo apt-get install gip

Lancez là ensuite avec “gip”. Vous aurez alors les fenêtres suivantes :

De quoi faciliter les calculs et les études. Et si vous n’avez pas le paquet tout prêt pour votre distribution, vous pouvez suivre les liens suivant pour vous procurer ce logiciel.

Liens additionnels :

Parce que avoir des solutions toutes prêtes c’est bien, mais citer ces sources et vous permettre d’approfondir c’est tout aussi bien, voici quelques liens pour vous aider. Pour certains cela vous permettra de nombreux exemples de calculs en complément de ceux cités ci-dessus, et pour d’autres des points de vue ou des exemples différents des miens.

Comme d’habitude n’hésitez pas à partager vos propres ressources ou liens en commentaires. Plus on partage et mieux c’est. L’information est partage 😉

 

 

 

[Documentaires] Soirée Arte sur les Hackers et la Cyberguerre

Le 7 Juin il a été diffusé sur Arte une soirée thématique sur les Hackers et la Cyberguerre. Bien que n’ayant plus de télévision depuis quelques années, même pas via une Box ou mon PC, il m’arrive de me servir des sites de Replay pour certains documentaires intéressant. J’ai donc pu voir les deux principaux docu de la soirée quelques jours plus tard sur leur site de Replay.

Hackers, ni dieu, ni maître

[Link Replay]

J’ai apprécié que dans ce documentaire ils ne fassent pas l’amalgame habituel avec “hacker = méchant pirate”. En effet un hacker est un passionné d’informatique ou d’électronique et non forcément un pirate. L’autre point intéressant a été la distinction claire entre les “black hat” et les “white hat”. Ensuite je trouve qu’ils ont dépeint les différents points de vue avec une certaine objectivité, expliquant que justement les hackers avaient aussi un apport plus qu’important à la société et aux nouvelles technologies. A voir donc, surtout qu’il n’est vraiment pas si long 🙂

La guerre invisible

[Link Replay]

Ici aussi on nous parle de hackers mais plus dans le sens de pirates, mais le point de vu est vraiment orienté sur le présent et l’avenir des guerres électroniques, au sein du cyber-espace. On nous y présente ces nouveaux corps d’armées créés pour répondre, comme à l’époque pour les armes nucléaires, aux menaces et aux besoins de protections. Un peu plus long que le précédent (le double de temps), je l’ai trouvé bien intéressant par rapport a ces nouvelles politiques émergeant de l’omniprésence de l’électronique et de l’informatique dans nos vies quotidiennes. Si vous le pouvez je vous invite vraiment à prendre le temps de le regarder.