Category Archives: Séries

[Série] Vikings

Image logo série Vikings
Informations :

Année de production : 2013
Origines : Américaine, Irlandaise
Chaine d’origine : History
Format : 52 minutes
Nombre d’épisodes : 9
Créée par : Michael Hisrt
Acteurs principaux : Travis Fimmel, Katheryn Winnick, Clive Standen, Gabriel Byrne, Gustaf Skarsgard, George Bladgen,

Synopsis : La série nous raconte comment est né la légende d’un des plus populaires héros viking, Ragnar Lodbrok à travers les exploits de ce personnage et de son groupe de guerriers. Il est supposé avoir unifié les clans vikings en un royaume à la fin du VIIIe siècle, mais est surtout connu pour avoir été l’instigateur des tout premiers raids vikings en terres chrétiennes, saxonnes, franques ou celtiques. Nous suivons donc ce personnage qui de simple fermier/guerrier va devenir un leader,un meneur d’homme et un visionnaire et ce malgré les obstacles, dont l’opposition de son seigneur.

Avis personnel : Je suis tombé sur cette série tout à fait par hasard. En fait j’ai vu passer le trailer et je me suis demandé ce que c’était. Aussi tôt dit, aussi tôt je regardais les premiers épisodes et je n’ai pas décroché sur les quatre déjà disponibles. Nous avons eu notre lot de séries sur Rome, Sparte et autres empires de notre passé mais peu sur cet empire du Nord. J’avoue avoir toujours préféré leur culture et surtout leurs dieux. Un moyen de découvrir un peu plus leur culture et l’histoire de ce peuple qui fut considéré comme le peuple empereur des mers pendant des siècles. Prenez donc le temps de regarder cette série et même si le côté historique romancé ne vous attire pas, le côté divertissant sera présent. En effet on peut tout à fait la regarder cette série comme il y en a tant d’autres, simplement pour se divertir. Les personnages sont attachants et à mon sens le jeu des acteurs correct. A voir donc, et vivement les épisodes suivants ;-).

Liens :

Trois images issues de la série Vikings

[Série] Elementary

Affiche Elementary

Informations :

1 saison de 24 épisodes
Première diffusion le 27/09/2012 aux USA
Format : 42 min
Type : drame, policier

Synopsis : Une version moderne de Sherlock Holmes (Jonny Lee Miller) dans le New-York d’aujourd’hui, avec une Dr Watson (Lucy Liu) féminine. Pas de secrets mais un personnage complexe qui se sert de son pouvoir d’observation et de déduction comme consultant au service de la police de New-York.

Avis personnel : Je connais peu le personnage de Sherlock Holmes dans son ensemble. J’entends par là que j’ai bien vu des dessins animés étant petit, vu des films dont les derniers avec Robert Downey Jr, mais je n’ai jamais lu les livres. Il s’agit bien sur d’un personnage incontournable de la littérature, le détective par excellence en dehors des personnages de Agatha Christie si je puis me permettre cette comparaison. Je me dis que je devrais vraiment lire les livres d’origine d’Arthur Conan Doyle pour élargir ma culture, surtout qu’ils sont disponibles gratuitement pour kindle sur Amazon (dingue ce que ça ouvre comme horizons le domaine public et les livres numériques ;-) ). Bon avant de pouvoir m’y attaquer, je crois que j’ai encore pas mal d’autres livres sur ma liste d’attente… Donc pour en revenir au sujet principal, la série se laisse regarder. Nous retrouvons un personnage proche de celui des films mais dans un monde contemporain et peut-être plus humain, plus réaliste. Rien d’exceptionnel mais des épisodes divertissant. L’histoire des personnages avance très lentement à côté des enquêtes et continue de contenir un peu de suspense. On a en général une enquête par épisode. Je me réserve donc encore sur l’intérêt et le suspense du fil historique principal. Lucy Liu est très bien à mon sens dans le rôle d’un Dr Watson. Bon d’accord je ne suis peut-être pas très objectif pour le coup mais elle incarne bien son personnage et est toujours aussi jolie ;-) Je vous invite à regarder les premiers épisodes pour vous faire votre propre idée. Je ne sais pas si elle va continuer, ni si elle sera diffusée en France, mais elle reste agréable à regarder, sans trop d’invraisemblances. Divertissant donc :-) J’aurais peut-être un avis plus tranché dans quelques mois, une fois que j’aurais fait la vrai connaissance avec le personnage d’origine à travers les œuvres écrites. Pour ce qui est de l’acteur principal, Jonny Lee Miller j’étais sûr de l’avoir déjà vu quelque part et en effet il tenait déjà le rôle principal dans Hackers [Link] avec Angelina Jolie. Une heureuse retrouvailles donc.

Liens :

Image personnages Elementary

[Série] Revolution

Logo revolutiona vec une planète derrière

Informations :
Année de production : 2012
Pays d’origine : USA
Nombre de saisons et d’épisodes : fin 2012, 1 saison de 22 épisodes
Durée d’un épisode : 42 min
Création : Eric Kripke
Production : JJ Abrams, Bryan Burk et Eric Kripke
Acteurs principaux : Billy Burke, Tracy Spiridakos, Giancarlo Esposito, Tim Guinee, David Lyons, Zak Orth

Synopsis :
La série commence de nos jours. Une famille vit sa vie, la petite fille absorbée par la télé et sa mère discutant au téléphone. Le père rentre et semble stressé. Il prévient sa femme qu’ils doivent se préparer et il cherche à copier des fichiers sur une sorte de clef USB. Il en profite pour contacter son frère afin de le prévenir que tout va changer. Avant que la conversation ne se termine, l’électricité disparaît du monde entier. L’histoire est lancée. Nous nous retrouvons alors 15 ans après cette catastrophe qui a entraîné le déclin de notre civilisation. Une milice vient dans le village qui abrite notre père de famille et ses deux enfants. La milice veut l’emmener de force, mais tout ne se déroulera pas comme prévu.

Attention la bande annonce « spoile » intégralement le premier épisode de la série. Mais fort heureusement pas les suivants. Ne la regardez qu’en connaissance de cause, car elle ôte beaucoup de charme au premier épisode.

Avis personnel :
L’année dernière j’attendais avec impatience Terra Nova qui s’est malheureusement arrêtée après une saison. J’avais ensuite jeté mon dévolu sur The Finder mais même conclusion … J’espère que cette série durera un peu plus longtemps quand même !!! J’avais vu la bande annonce au printemps et j’avoue l’avoir attendu avec impatience. Je suis assez friand des univers post-apocalyptiques. Ici nous allons nous retrouver dans un univers assez semblable à celui de The Postman [Wikipedia - Allocine] avec Kevin Costner. Le monde a sombré dans le chaos après la disparition de l’électricité. En effet, comme le dit le petit passage avant chaque épisode, que nous arriverait-il si l’électricité, qui nous permet de tout faire, de tout alimenter, venait à disparaître ? Les gouvernements ne sont donc plus, les villes ont été désertées, les survivants se sont rassemblés à la campagne sous forme de communautés agraires, des milices sont nées, prenant le contrôle, le pouvoir sur de vastes étendues y apportant leur vision de la paix. L’univers en lui même est agréable. Nous suivons surtout une fille et son oncle qui courent après un groupe d’une milice afin de libérer le frère de cette dernière. Les personnages sont assez attachants. On ne nous présente pas tout, tout de suite et chaque épisode apporte son lot d’informations et ses parcelles de caractères ou de psychés pour les différents personnages. J’ai eu un peu peur au deuxième épisode qu’on tombe dans le « nanard » mais le troisième semble corriger un peu le tir. Un peu tôt encore pour moi pour juger l’intégralité de la série mais mon seul conseil actuellement serait de regarder au moins le début et de voir si cela vous plaît. A découvrir donc et n’hésitez pas à me faire part de vos impressions après. ;-)

Bandeau Série Revolution avec les deux personnages principaux

Liens divers :

Affiche Série Revolution avec personnages

Voitures, Drift & japanimation (Initial D – Wangan Midnight)

Depuis quelques années nous avons pu avoir quelques films dans l’univers de l’automobile et des voitures préparées pour ne pas dire « tunées » (Taxi, Fast & Furious, …). Et pour le drift nous avons même eu un épisode spécial de Fast & Furious. Au delà du côté « Jacky » que l’on associe au tuning en France, certaines séries animées japonaises m’ont permis de mieux appréhender le milieu des voitures préparées et du drift. J’en citerais deux pour le moment, à savoir Initial D et Wangan Midnight. Et c’est pour cela que j’ai décidé de parler des séries mais aussi des deux films qu’elles ont inspirés afin de vous les faire découvrir. Commençons par le premier, à savoir Initial D.

 

Initial D

J’ai d’abord découvert le film en version française, par hasard. L’ayant regardé un soir comme ça, j’ai été plutôt agréablement surpris. Malgré un jeu légèrement moyen, on se laisse à suivre le film. A voir au moins une fois pour se faire une idée mais il est pas mal, enfin suivant mon avis. La version VOST n’est pas recommandée si vous êtes habitués au japonais car le film ayant été tourné en Chine, nous entendons les acteurs parler chinois, ce qui peut déstabiliser.

Synopsys : Takumi, un jeune étudiant, livre chaque matin, avant d’aller en cours, du tofu pour l’entreprise de son père. Lors de ses livraison matinales il dévale les routes du Mont Akina à toute vitesse à bord de sa voiture, une Toyota AE86 blanche et noir. Lors d’une de ses livraisons, il croise la route d’un street racer confirmé qu’il bat avec une grande facilité. Dès lors, les défis de professionnels et d’amateurs du drift lui sont lancés. Le jeune Takumi va devoir se confronter à leurs talents et les vaincre, ces derniers voulant tous devenir les dieux du mont Akina.

Fiche Allocine

Suite à la découverte de ce film, j’ai ensuite pu découvrir l’animé. Ce dernier se compose de quatre saisons (26 – 13 – 1 – 24 épisodes et trois OAV). Cela se laisse regarder avec plaisir mais on trouve quand même quelques longueurs. Le principal héros est bien sûr Takumi. La première saison nous présente ce personnage et ses amis et la lutte de nombreux drifters pour le battre sur le mont Akina.Les personnalités sont différentes du films, et l’histoire aussi. Les personnages secondaires sont plus nombreux et ont plus de profondeur comparativement. Dans la deuxième saison Takumi découvrira que le monde du drift est plus vaste que prévu et qu’on y rencontre de nombreux véhicules et adversaires, et pas seulement sur les routes prêt de chez lui. Dans la troisième saison, qui est présenté sous la forme d’un seul épisode, notre personnage se remet plus en question. Dans la quatrième saison, nous suivons les début du projet D, en quelque sorte la suite du film. Un animé à voir donc au moins une fois. En tout cas cette série m’a permis de bien mieux comprendre l’univers du drift et de la préparation des véhicules. Bon d’accord cela éclaire aussi pas mal sur les voitures japonaises en vogue dans ce milieu ;)

Fiche Wikipedia

Fiche Animeka

 

Wangan Midnight

Découvert sur le tard, j’ai fais l’inverse pour une fois. J’ai d’abord pu regarder la série animée avant de voir le film.

Synopsys : Tatsuya Shima possède la merveilleuse Porsche 911 Turbo « Blackbird ». Autant dire qu’il est imbattable sur la Wangan (Autoroute entourant Tokyo). Mais le héros de la série, Akio Asakura, a trouvé une Datsun S30 Fairlady Z  lourdement modifiée qui lui permettra de se mesure à lui. Cette dernière n’est pas inconnue sur la Wangan, connue sous le nom de Devil Z. Il découvre donc que cette voiture est maudite : tous ses précédents conducteurs, dont son premier pilote qui s’appelait également Akio Asakura, ont eu d’horribles accidents…

L’animé fait 26 épisodes et se laisse regarder avec plaisir. On s’attache aux personnages et on suit avec plaisir l’histoire de Akio. L’histoire va plus loin dans l’animé que dans le film et a plus de profondeur.

Fiche Wikipedia

Fiche Animeka

J’avoue que je n’ai regardé le film que parce que l’animé m’avais plu. Je déconseillerai donc ce dernier sinon pour le fun. Dans les deux cas je n’ai pas encore lu les mangas papier et je ne sais pas si je le ferais un jour. Si vous êtes fans de voitures et de drift, vous trouverez votre content dans ces animés et dans le premier film. Donc trois invitations à regarder et une à éviter ;)

Le Baseball dans la japanimation

Suite à mon article sur le Baseball dans le cinéma, en voici un complémentaire présentant pas mal de séries japonaises relatives au baseball. Le premier animé sur ce sujet dont je me souvienne est « Théo ou la batte de la victoire » (Titre original : Touch). J’ai depuis pu regarder l’ensemble de ses épisodes, et élargir ma culture sur ces séries. Voici un bref résumé de celles que j’ai pu voir, et des autres qui existent et que je regarderai bien à l’occasion.

 

Touch : Théo ou la batte de la victoire

Synopsys : Nous suivons l’histoire de Théo (Tetsuya) et Kim (Kazuya) et leur leur amie Déby (Minami), deux frères jumeaux tout les deux amoureux de leur amie d’enfance. C’est donc l’histoire d’un triangle amoureux avec un frère à qui tout semble sourire (Kim) et dont tout le monde fait l’éloge et un autre plus mitigé (Théo). Ce triangle amoureux deviendra bien vite plus important avec les nombreux personnages rencontrés. Nous suivront donc leur histoire à travers plusieurs saisons de baseball où ils essayent de se faire qualifier pour le Koshien.

Contenu :

Série de 101 épisodes, 3 films résumant la série, et deux films complémentaires qui se placent à la suite de la série (Fiches sur Animeka).

Avis personnel : La série qui a du servir d’élément déclencheur à mon goût pour le baseball, couplée au fait que mes parents pouvaient m’expliquer ce sport et ses règles (enfin un de mes deux parents ;) ). Très simpliste dans son histoire, elle n’explique pas forcément toutes les règles mais se laisse regarder gentiment.

 

Cross Game

Synopsys : Les familles Kitamura et Tsukishima sont très proches l’une de l’autre mais leurs enfants Kou et Wakaba le sont encore plus. Ils sont nés le même jour dans le même hôpital. Aoba, qui est d’un an plus jeune que sa sœur Wakaba, n’aime pas la façon dont Kou et Wakaba sont proches et elle en est venue à jalouser Kou. Malheureusement un été Wakaba disparaitra, laissant un vide important derrière elle. Les familles resteront proches mais les sentiments seront pendant longtemps inchangés, jusqu’au jour ou Kou et d’anciens amis d’enfance de Wakaba décideront de réaliser l’ancien rêve de leur amie, atteindre les finales du Koshien.

Contenu : Série de 50 épisodes

Avis personnel : La nouvelle vague, cette série venant juste d’être réalisée, avec des graphismes proches de Touch pour les personnages. Bien sympathique et qui permet de mieux comprendre le fonctionnement des championnats lycéens de baseball au Japon avec l’importance du Koshien, stade où se déroule les finales. J’ai beaucoup aimé, trouvant cette série rafraichissante. On reste dans le domaine de la romance, comme pour Touch, mais avec un développement plus avancé sur le jeu que sur ces histoires, et plus axée sur le souvenir. A voir donc :)

Lien Cross Game

 

H2

Synopsys : Hiro, jeune lanceur de génie, se voit contraint d’arrêter le baseball suite à une blessure au coude. Or dans sa vie, à part les filles et le baseball, il n’y a rien. Pour ne pas se laisser hanter par le fantôme du baseball, il choisit de s’inscrire dans un lycée où il n’y a pas de club de baseball. Son receveur et ami d’enfance Noda le suit (ce dernier est blessé au dos). Ils s’inscrivent dans un nouveau club : Noda choisit la natation et Hiro le football, censé lui attirer plus de succès auprès des filles. Parallèlement Hideo, le troisième larron de la bande, batteur génial, s’inscrit dans un lycée qui possède un excellent club de baseball, où le suit Hikari, ami d’enfance d’Hiro et petite amie attitrée d’Hideo. Tous les deux regrettent beaucoup qu’Hiro ait arrêté le baseball. C’est alors qu’entre en scène Haruka, jolie jeune fille manager du fan club de baseball du lycée d’Hiro. Au cours d’un match amical de baseball entre le club de football et le fan club de baseball, Hiro, excédé par le comportement irrespectueux des footballeurs, quitte le club et aide le club de baseball à être moins ridicule ; son ami Noda qui passait par-là se joint à lui. Leur amour, passion du baseball va t-elle les aider à reprendre ?

Contenu : Série en 41 épisodes pour l’animé. Un SOAP (Série japonaise style sitcom) a aussi été réalisé.

Avis personnel : On retrouve les graphismes de Touch (et donc de Cross Game) pour les personnages mais ici nous sommes plus orienté sur l’histoire romantique plutôt que sur le baseball. Cela reste néanmoins plaisant à regarder.

Lien Animeka

 

One Outs

Synopsys : One Outs est le nom d’un jeu de baseball où s’affrontent batteurs et lanceurs dans un duel effréné. Le lanceur se doit de mettre « Out » le batteur par 3 strike. C’est en se rendant sur l’île d’Okinawa, pour un camp d’entraînement, que Hiromichi Kojima, joueur professionnel de l’équipe des Lycaons, rencontrera le lanceur Toa Tokuchi : Roi du One Outs. S’en suivra alors un pari, mettant en jeu l’avenir de ces deux protagonistes …

Contenu : Série en 25 épisodes

Avis personnel : Ici c’est vraiment le côté stratégique du baseball qui est mis en avant. Nous suivons l’histoire de Toa, stratège et psychologue de génie qui se joue des lanceurs en face de lui. On nous présente donc les règles du baseball avec le mode de fonctionnement d’une équipe (rôle du manager, des entraîneurs, …) et l’obligation d’avoir des stratégies pour battre les équipes adverses. Bien plaisant à regarder, je le conseille vivement. On sort vraiment du style des séries précédentes.

Lien Animeka

 

Major

Synopsys : La série suit l’histoire et la carrière de Goro. Dans la première saison il s’agit d’un petit garçon, fils d’un joueur secondaire des ligues majeures au japon et fan de baseball. Suite à la mort accidentelle de son père lors d’un match, la vie de Goro va changer. Il restera néanmoins fan de baseball, souhaitant devenir un joueur professionnel et affronter, vaincre Joe Gibson le lanceur responsable de la mort de son père. Nous allons suivre Goro de son enfance à l’âge adulte à travers sa carrière dans le baseball, passant de la ligue junior japonaise au baseball lycéen, puis aux ligues américaines avec les ligues mineures et majeures.

Contenu : 4 saisons de 26 épisodes, 2 saisons de 25 épisodes et un film.

Avis personnel : Une série prenante, que l’on regarde d’un bout à l’autre en s’attachant aux personnages. Les saisons aux USA sont intéressantes pour comprendre le fonctionnement des ligues mineures et majeures, et la manière dont les joueurs y évoluent. A voir au moins une fois, et pourquoi pas deux.

Lien Animeka

 

Voici pour cet article et pour les animés proches du baseball que j’ai pu voir jusqu’à présent. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à me laisser le nom ou un lien en commentaires, je suis preneur. J’ai pu voir pas mal d’animés relatifs au sport comme Eyeshield 21 ou Dear Boys mais je reste fidèle à mon premier coup de cœur, le baseball. Pour défendre la réalisation ou le graphisme de certains animés, je dirais que leur point fort est de ne pas s’arrêter à une histoire mais aussi de nous présenter les sports dont ils parlent. En effet de nombreux épisodes permettent de comprendre les règles, les stratégies à travers des explications ou des apartés.