Category Archives: CNAM

[CNAM] NSY104 : Karnaugh Map Minimizer

Un autre logiciel découvert quand je suivais le cours de NSY104, Architectures des systèmes informatiques, et qui permet surtout de résoudre les tableaux de Karnaugh. Bon j’avoue que j’aurais aimé connaître déjà ce logiciel quand je suivais NFP108 (Spécification et Modélisation Informatiques) mais d’un autre côté il facilite bien trop la résolution des équations logiques.

KarnaughMapMinimizer

N’oubliez donc pas qu’il vaut mieux apprendre à résoudre les équations par soi même et de bien en comprendre les principes avant d’emprunter ces raccourcis ;-). On trouve d’ailleurs tout ce qu’il faut comme tutoriels pour s’aider à mieux comprendre ces équations. En tout cas un logiciel bien utile pour résoudre ces problèmes et nous aider dans notre parcours au CNAM.

[CNAM] NSY104 : Logisim – Simulateur de circuits logiques

J’ai découvert ce logiciel quand je suivais le cours de NSY104, Architectures des systèmes informatiques, car il est plus que pratique pour représenter circuits logiques, processeurs, circuits électroniques et surtout de jouer les tests dessus. Un incontournable donc si vous suivez cette UE au CNAM ou bien tout simplement si vous vous lancez dans l’électronique. Un bon moyen de s’aider sans tout réaliser dans la pratique.

Capture d'écran logisim

Le logiciel est écrit en Java et est Open Source. On le trouve pour toutes les plateformes. Il permet d’enregistrer bien sûr, nos créations et les fichiers peuvent s’ouvrir sous toutes les plateformes.

Capture d'écran logisim

Liens :

Capture d'écran logisim

Et pourquoi je n’en parle qu’aujourd’hui ? Et bien parce que discutant des Raspberry Pi avec des collègues, nous parlions aussi du fait que ce petit ordinateur entraînait vers la découverte de l’électronique. Et l’un d’entre eux cherchait justement un logiciel de ce type. Et pour répondre d’avance à une question qui peut venir, non je n’ai pas encore acheté le Raspberry Pi mais j’y pense de plus en plus, avec des kits d’initiation à l’électronique ;-).

CNAM et BULATS 2 ou d’autres ressources pour apprendre et pratiquer l’anglais

J’avais déjà écrit tout un article dans le cadre du BULATS au CNAM pour partager  les ressources trouvées pour pratiquer son anglais [link]. A l’époque je devais le passer d’ailleurs et normalement je n’aurais plus à le passer dans mes différents cycles (il ne me reste que celui d’ingénieur en même temps ;) ). Ce n’est pas pour autant que j’ai arrêté de pratiquer mon anglais et d’essayer de l’améliorer. C’est dans cette optique que j’ai trouvé un article de Free Nuts intéressant [link]. Je ne m’attarderais pas sur tous les sujets abordés, même si j’ai bien parcouru la partie sur les ebooks et ressources gratuites (et légales) de ce type en ligne, en revanche je vais me permettre de vous partager les autres liens, que je ne connaissais pas. Pleins de nouvelles ressources en plus donc pour travailler son anglais suivant divers angles.

  • Ello : Concentré sur la compréhension orale, vous pourrez y voir des vidéos très variées, avec un texte d’accompagnement pour vous aider sous la vidéo.
  • Fun Easy English : Ce site se concentre sur les connaissances basiques de la langue avec entre autre de la grammaire, prononciation, de l’écriture des tests …
  • Go4English.com : Site appartenant au « British Council » et qui propose des ressources (tests et leçons) pour les enseignants, étudiants et enfants.
  • Lang-8 : Un site centré sur l’écriture de la langue. On est corrigé au fil de l’eau par d’autres participants et réciproquement.
  • Livemocha : Concentré sur les cours et la communication, on choisi un cours qu’on suit et dont on réalise les exercices. Ces derniers seront corrigés par d’autres membres. On est aussi invité à corriger le travail des autres bien sûr.
  • VocabSushi : Ici nous sommes concentrés sur le vocabulaire. On travail la compréhension des mots et de leur signification.
  • BBC Learning English : On peut y apprendre la grammaire, du vocabulaire ou bien la prononciation. Ils proposes surtout des cours simples à écouter en mp3 ou lire en pdf, sous un format de 6 minutes.
  • Learn English Free Online : Vieux de 10 ans, ce site propose de très nombreuses ressources aussi bien pour les étudiants que les enseignants.
  • Exam English : de très nombreux tests pour évaluer votre niveau d’anglais. Pas mal du tout pour préparer les différents grands tests (ESL/EFL, TOEFL, CPE, KET, …)

Quelques ressources supplémentaires donc pour apprendre et pratiquer l’anglais. J’espère qu’avec tout cela le BULATS sera plus simple, ou que tous vous pourrez mieux pratiquer la langue de Shakespeare :-)

Télécharger / Créer un fichier vidéo à partir d’un flux de streaming Real Media (Rm)

Lors de certains cours au CNAM, j’ai découvert des supports de cours au format « .rm ». Il s’agissait de cours enregistrés et disponibles en Streaming sur l’interface de Pléi@d (Pour ceux qui ne connaissent pas le CNAM, il s’agit de la plate-forme de partage des documents de cours, messageries, forums, … réservée aux auditeurs). J’ai eu le droit aux deux formats, à savoir un flux en direct que je souhaitais visionner et enregistrer, et aussi des flux mis à disposition une fois le cours terminé, et que je souhaitais enregistrer en local. Ces fichiers sont des « Real Media » file associés normalement au lecteur Real Player. Si on a le fichier complet, VLC permet parfaitement de le lire. Et comme on le trouve sur tous les systèmes d’exploitation ou presque, c’est encore mieux. Pour enregistrer le flux en direct, le plus simple reste d’utiliser le logiciel propriétaire Real Player. Mais je n’en  suis pas fan car il vient aussi avec pas mal de publicités … Pour lire les fichiers sous Windows on peut alors utiliser son alternative c’est à dire Real Alternative. Maintenant imaginons que nous n’ayons plus le net, ou que nous souhaitions placer les vidéos sur notre smartphone pour les lire sans consommer toute la bande passante de ce dernier. Voici donc un moyen pour télécharger les vidéos au format rm et les passer en format avi.

  • En supposant que l’on soit sous Windows, prendre une build sans GUI de mplayer. Pour des versions Linux/MacOS voir içi ou tout simplement dans vos dépôts ;-) .
  • Extraire les fichiers avec 7zip.
  • Récupérer le lien de la vidéo (fichier .rm), l’éditer avec un éditeur simple comme Bloc-Note, Vi etc…

Vous obtiendrez par exemple pour une vidéo :

rtsp://xxx.xxx.xxx.xxx/architecture/dossiers/nom_de_mon_fichier.rm

Où xxx.xxx.xxx.xxx représente l’IP ou le nom de domaine de la machine hébergeant votre fichier rm.

  • Sous Windows, lancer un cmd (command) et se placer dans le répertoire où l’on a extrait mplayer.
  • Lancer cette commande (ici sous Linux) :

mplayer -dumpstream « rtsp://xxx.xxx.xxx.xxx/architecture/dossiers/nom_de_mon_fichier.rm » -dumpfile nom_de_mon_fichier_local.avi

 

  • Prévoir autre chose en attendant car cela peut-être long pour certaines ;-)
  • Récupérer son fichier .avi dans le répertoire de mplayer, ou dans le répertoire depuis lequel on a lancé la commande.

Remarque 1 : lire la vidéo récupérée avec autre chose que Windows Media Player (VLC etc) car la vidéo s’arrête en plein milieu avec WMP (pour cela il faut avoir les codecs Real, pas besoin avec VLC)… Vous pouvez bien entendu le ré-encoder pour réduire sa taille et/ou corriger le problème.

Remarque 2 : Comment ré-encoder la vidéo pour passer à un format plus sympa (ici sous Windows) :

mencoder.exe nom_de_mon_fichier_local.avi -ovc x264 -oac mp3lame -lameopts abr:br=64 -x264encopts bitrate=150 -o nouveau_nom_de_mon_fichier_local.avi

Bon il existe de nombreuses options ou formats que je ne détaillerais pas ici. Via les sites de mplayer ou de références, vous devriez pouvoir trouver pas mal d’informations, de précisions sur ces points.

J’espère que cela sera utile à certain(e)s. En tout cas je remercie l’auditeur du CNAM qui m’avait aidé pour toutes ces astuces à l’époque. Et si vous n’êtes pas au CNAM et que cela vous est aussi utile, n’hésitez pas à en faire profiter d’autres :-)

Calculs de réseaux, sous-réseaux, masques, IP, Broadcast, …

Que ce soit pour le travail, pour créer un réseau, ou pour réaliser des exercices pour les cours, ou tout simplement pour le fun, nous avons parfois besoin de calculer des IP, réseaux, masques et ainsi de suite. Si connaître la théorie est importante, via des calculs binaires (ET, OU, …), nous trouvons déjà pas mal de tutoriels sur le Net en plus de ce que nous apprenons en cours. J’avais déjà eu à la faire pour le CNAM en RSX101 (Réseaux et Télécommunications) et je viens d’avoir à travailler de nouveau sur ces sujets pour le cours de RSX103 (Réseaux : compléments et applications). A l’époque j’avais utilisé ShunIPCalc pour me faciliter la vie. je l’avais aussi utilisé en entreprise pour concevoir notre actuel réseau et son découpage. Mais j’ai pu découvrir récemment d’autres applications sous Linux pour le compléter comme sipcalc, ipcalc et GIP (Internet Protocol Calculator). Voici donc une brève présentation de ces outils qui je l’espère pourra vous aider pour le CNAM ou au travail. :-)

Sommaire

ShunIPCalc

Surement le plus connu et le premier que j’ai utilisé. Sous Windows il s’agit d’un freeware. Facile d’utilisation et très complet c’est celui que j’ai utilisé le jour où j’ai du modifier le réseau de mon entreprise. En effet on peut facilement concevoir des plans d’adressage compliqués en choisissant de travailler sur des plages d’IP, des nombres de machines par sous-réseaux et ainsi de suite.

C’est vraiment une aide et le site y apporte beaucoup. En plus de donner un logiciel complet, son auteur a rédigé des pages explicatives sur tous les calculs. Je crois bien que j’ai autant du utiliser son aide en ligne que son logiciel afin de bien maîtriser ces concepts et calculs ;-)

sipcalc

Sur une Ubuntu desktop rien de plus simple pour l’installer :

sudo apt-get install sipcalc

Ensuite il vous suffit de le lancer via la console :

gals@gals-UVB:~$ sipcalc 10.0.0.0/25
-[ipv4 : 10.0.0.0/25] – 0
[CIDR]
Host address        - 10.0.0.0
Host address (decimal)    - 167772160
Host address (hex)    - A000000
Network address        - 10.0.0.0
Network mask        - 255.255.255.128
Network mask (bits)    - 25
Network mask (hex)    - FFFFFF80
Broadcast address    - 10.0.0.127
Cisco wildcard        - 0.0.0.127
Addresses in network    - 128
Network range        - 10.0.0.0 – 10.0.0.127
Usable range        - 10.0.0.1 – 10.0.0.126
-
gals@gals-UVB:~$

L’aide est assez complète et nous montre pas mal d’options :

gals@gals-UVB:~$ sipcalc -h
sipcalc 1.1.5

Usage: sipcalc [OPTIONS]… <[ADDRESS]… [INTERFACE]… | [-]>

Global options:
-a, –all            All possible information.
-d, –resolve            Enable name resolution.
-h, –help            Display this help.
-I, –addr-int=INT        Added an interface.
-n, –subnets=NUM        Display NUM extra subnets (starting from
the current subnet). Will display all subnets
in the current /24 if NUM is 0.
-u, –split-verbose        Verbose split.
-v, –version            Version information.
-4, –addr-ipv4=ADDR        Add an ipv4 address.
-6, –addr-ipv6=ADDR        Add an ipv6 address.

IPv4 options:
-b, –cidr-bitmap        CIDR bitmap.
-c, –classfull-addr        Classfull address information.
-i, –cidr-addr        CIDR address information. (default)
-s, –v4split=MASK        Split the current network into subnets
of MASK size.
-w, –wildcard        Display information for a wildcard
(inverse mask).
-x, –classfull-bitmap    Classfull bitmap.

IPv6 options:
-e, –v4inv6            IPv4 compatible IPv6 information.
-r, –v6rev            IPv6 reverse DNS output.
-S, –v6split=MASK        Split the current network into subnets
of MASK size.
-t, –v6-standard        Standard IPv6. (default)

Address must be in the « standard » dotted quad format.
Netmask can be given in three different ways:
- Number of bits    [/nn]
- Dotted quad       [nnn.nnn.nnn.nnn]
- Hex               [0xnnnnnnnn | nnnnnnnn]

Interface must be a valid network interface on the system.
If this options is used an attempt will be made to gain the address
and netmask from the specified interface.

Replacing address/interface with ‘-’ will use stdin for reading further
arguments.

Report bugs to .
gals@gals-UVB:~$

Si jamais il n’est pas disponible par défaut sur votre distribution Linux, n’hésitez pas à visiter les liens ci-dessous pour obtenir les sources.

IP Calculator : ipcalc

Un autre outil en ligne de commandes. Il est installé par défaut sous Ubuntu, CentOS et d’autre distributions.

gals@gals-UVB:~$ ipcalc
Usage: ipcalc [options]

[[/]] [NETMASK]

 

ipcalc takes an IP address and netmask and calculates the resulting
broadcast, network, Cisco wildcard mask, and host range. By giving a
second netmask, you can design sub- and supernetworks. It is also
intended to be a teaching tool and presents the results as
easy-to-understand binary values.

-n –nocolor  Don’t display ANSI color codes.
-c –color    Display ANSI color codes (default).
-b –nobinary Suppress the bitwise output.
-c –class    Just print bit-count-mask of given address.
-h –html     Display results as HTML (not finished in this version).
-v –version  Print Version.
-s –split n1 n2 n3
Split into networks of size n1, n2, n3.
-r –range    Deaggregate address range.
–help     Longer help text.

Examples:

ipcalc 192.168.0.1/24
ipcalc 192.168.0.1/255.255.128.0
ipcalc 192.168.0.1 255.255.128.0 255.255.192.0
ipcalc 192.168.0.1 0.0.63.255

ipcalc-  deaggregate address range

ipcalc

/–s a b c

split network to subnets
where a b c fits in. 

! New HTML support not yet finished.

ipcalc 0.41
gals@gals-UVB:~$

Ce qui nous donne par exemple :

gals@gals-UVB:~$ ipcalc 10.0.0.0/25
Address:   10.0.0.0             00001010.00000000.00000000.0 0000000
Netmask:   255.255.255.128 = 25 11111111.11111111.11111111.1 0000000
Wildcard:  0.0.0.127            00000000.00000000.00000000.0 1111111
=>
Network:   10.0.0.0/25          00001010.00000000.00000000.0 0000000
HostMin:   10.0.0.1             00001010.00000000.00000000.0 0000001
HostMax:   10.0.0.126           00001010.00000000.00000000.0 1111110
Broadcast: 10.0.0.127           00001010.00000000.00000000.0 1111111
Hosts/Net: 126                   Class A, Private Internet

gals@gals-UVB:~$

Je vous laisse découvrir les différentes options possibles et jouer avec. Et pour plus d’informations où si vous ne l’avez pas d’installé, servez-vous des liens ci-dessous.

GIP (Internet Protocol Calculator)

Il s’agit ici d’une application fenêtrée et non plus en ligne de commande. Similaires aux autres elle nous permet de réaliser divers calculs en automatique. Pour l’installer sous Ubuntu rien de plus simple.

sudo apt-get install gip

Lancez là ensuite avec « gip ». Vous aurez alors les fenêtres suivantes :

De quoi faciliter les calculs et les études. Et si vous n’avez pas le paquet tout prêt pour votre distribution, vous pouvez suivre les liens suivant pour vous procurer ce logiciel.

Liens additionnels :

Parce que avoir des solutions toutes prêtes c’est bien, mais citer ces sources et vous permettre d’approfondir c’est tout aussi bien, voici quelques liens pour vous aider. Pour certains cela vous permettra de nombreux exemples de calculs en complément de ceux cités ci-dessus, et pour d’autres des points de vue ou des exemples différents des miens.

Comme d’habitude n’hésitez pas à partager vos propres ressources ou liens en commentaires. Plus on partage et mieux c’est. L’information est partage ;-)