Archives du mot-clé dessin

[Animé] Mashidora : De l’application du Management à une équipe de Baseball

Informations :

Titre original : Moshidora
Année de production : 2011
Studios : Production I.G, NHK Enterprise, NHK
Genres : Drame, Sport
Auteur : Iwasaki Natsumi
Volumes, Type, Durée : 10 épisodes de 25 minutes

Synopsis :

Nous suivons l’histoire de Minami Kawashima qui afin de poursuivre l’œuvre de son amie d’enfance Yuki Miyata, hospitalisée, va devenir manager de l’équipe de Baseball de son lycée. Sur une erreur d’achat elle achète un livre de management mais pour les entreprises. Il s’agit du livre sur le management de Peter Drucker. Contre toute attente elle va appliquer ces méthodes au management de cette équipe de Baseball et va réussir à les emmener jusqu’au tournoi national, au Koshien.

Avis personnel :

Les personnages sont attachants et on les suit avec plaisir. On les voit évoluer, mûrir à travers cette aventure. Le Baseball reste central mais pas uniquement centré sur les joueurs, mais surtout sur les autres membres d’une équipe qui sont tout aussi important. L’autre aspect qui m’a plu est l’ouverture offerte au monde du management et de l’oeuvre de Peter Drucker. On regarde les 10 épisodes avec plaisir, sans longueurs. Des sourires et des larmes au programme.

Moshidora, le film :

Alors je ne l’ai pas vu, ayant découvert son trailer en cherchant des médias pour illustrer cet article. Des extraits il semble suivre assez bien la série mais je ne puis vous en donner la certitude. Je verrais bien si j’ai l’occasion de le voir un jour. 🙂

Peter Drucker et le Management :

Une fois n’est pas coutume j’élargis le sujet au delà de l’animé. Peter Drucker est né le 19 novembre 1909 à Vienne en Autriche et est mort le 11 novembre 2005 à Claremont en Californie (USA). Il écrira plus de 35 livres durant sa vie, sur le management et le monde de l’entreprise. Son premier ouvrage à faire date fût « The Concept of Corporation « (1945). Parmi les autres ouvrages à avoir marqué les esprits nous pouvons citer « The Effective Executive » (1966). Ces ouvrages restent des références de nos jours avec des concepts forts comme l’importance des managers dans la réussite de l’entreprise avec cinq points principaux : fixer des objectifs, organiser le travail, motiver et communiquer, mesurer la performance, former les salariés. Il a aussi prôner la simplicité au sein des entreprises. Ces dernières tendraient à vouloir fabriquer trop de produits, à trop se diversifier, à trop embaucher, …

Si vous voulez approfondir cet aspect, n’hésitez pas à visiter Wikipedia ou à farfouiller sur Internet. C’est ce que j’ai fait et cela me donne envie de continuer un peu. Bon le fait d’être un « manager » au travail actuellement aide aussi un peu, par ma volonté de m’améliorer sur cet aspect. Mais rien que pour la culture générale c’est un plus intéressant :).

Sources & Liens :

Bonne découverte 🙂

[Animé] Les mystérieuses cités d’or 2

Une information que je viens de voir passer, avec un peu de retard. Les mystérieuses cités d’or reviennent. Ce dessin animé qui a bercé mon enfance nous fait le plaisir de revenir sur les écrans. Bon d’accord ce sera sur TF1 mais cela me fait quand même plaisir. Je crois que pas mal de personnes de ma génération ou des générations limitrophes ont été bercées par ce générique si connu et par les aventures de Estaban, Tao et Zia.

Les nouvelles aventures commencent là où la série originale s’arrêtait, à quelques mois près. Nous n’aurons donc pas de choc par rapport à un éventuel vieillissement des nos trois compères et de leurs amis. En revanche la nouvelle histoire ne se déroulera pas en Amérique latine, mais en Chine. Bien sûr nous serons toujours à la recherche d’une nouvelle cité d’or et des secrets du peuple de Mu. Voici d’ailleurs ci-dessous le trailer de cette nouvelle série.

Il semblerait que cette nouvelle fasse quand même un certain buzz sur la toile. Espérons en tout cas que ces nouvelles aventures seront aussi agréables à regarder que les 39 premiers épisodes. J’avoue que j’aimais ces petites leçons de choses, d’histoires qui accompagnaient les épisodes. C’est d’ailleurs le seul dessin animé japonais que mon père acceptait de me laisser regarder justement car il ouvrait à d’autres cultures et à des pans d’histoire des civilisations (Mayas, Olmèques, peuple Mu, Inca, Urubus, Amazones, …). Vivement septembre donc, et n’hésitez pas à partager des informations dessus si vous en avez via les commentaires. En attendant quelques liens aussi bien sur l’ancienne série que sur la nouvelle pour ceux qui veulent approfondir ou si certains voulaient découvrir 😉

Animé : Hight School of the Dead

Informations :

Titre original : Gakuen mokushiroku: High School of the Dead
Année de production : 2010
Studio : Madhouse Production
Genres : Action, Combats, Horreur, Science-Fiction, Zombies
Auteurs : Sato Shoji & Satou Daisuke
Volumes :
– Anime : 12 épisodes de 25 minutes
– Manga : 6 Volumes + un chapitre non publié

Synopsis : Le monde est contaminé en mars 2010 par une maladie mortelle d’origine inconnue, qui apparut le même jour dans les principales capitales, transforme les humains en zombies et entraine le déclin de la civilisation. L’histoire commence au Japon où Takashi assiste à la contamination de son lycée. Il décide alors de s’échapper avec son amie d’enfance Reï et Hisashi. C’est alors que cette maladie se répand telle la plus rapide des pestes, transformant leur école, leur ville et le monde en un univers post-apocalyptique peuplé de morts vivants. Ce petit groupe va alors s’associer avec quelques autres survivants afin de tenter de s’échapper de cette horreur, de survivre.

Avis personnel : Un animé digne des meilleurs films sur les zombies même si on y retrouve tout les travers des animés japonais. Sang, violence, sexe … Le côté fantasmé avec les gros seins et les petites culottes est un peu lassant, mais l’histoire est quant à elle assez agréable. même si elle semble cousue de fils blancs, on se prend à suivre les principaux protagonistes avec grand plaisir. Je conseillerais donc de voir au moins une fois la série (je n’ai pas encore eu l’occasion de lire le manga original au format papier). Âmes sensibles s’abstenir car l’univers est bien sanglant et met en exergue la faiblesse des relations humaines face à la survie. N’hésitez donc pas si l’occasion vous est donné de le voir 🙂

Fiche WikipediaFiche Animeka