Archives du mot-clé ligue

[Anime] Major

J’avais déjà parlé de cet animé dans ma rétrospective sur le Baseball mais je profite qu’elle est terminée pour y revenir. En effet la série prend fin avec la 6ème saison. On quitte avec regret le personnage qui est Goro est avec une fin 😉


[OP] MAJOR 5th season par Bunnyhop

Synopsys : La série suit l’histoire et la carrière de Goro. Dans la première saison il s’agit d’un petit garçon, fils d’un joueur secondaire des ligues majeures au japon et fan de baseball. Suite à la mort accidentelle de son père lors d’un match, la vie de Goro va changer. Il restera néanmoins fan de baseball, souhaitant devenir un joueur professionnel et affronter, vaincre Joe Gibson le lanceur responsable de la mort de son père. Nous allons suivre Goro de son enfance à l’âge adulte à travers sa carrière dans le baseball, passant de la ligue junior japonaise au baseball lycéen, puis aux ligues américaines avec les ligues mineures et majeures. Chaque saison représente une période différente de sa vie et de sa carrière. L’OAV nous représente la vie de Goro face à une blessure, 14 après ses débuts en ligue majeure.

Contenu :
Saison 1 : 2004 / 26 épisodes
Saison 2 : 2005 / 26 épisodes
Saison 3 : 2007 / 26 épisodes
Saison 4 : 2008 / 26 épisodes
Saison 5 : 2009 / 25 épisodes
Saison 6 : 2010 / 25 épisodes
1 film : 2008 / 80 mins
1 OAV : 2010

Autres informations :
Studios : NHK Enterprise, AVEX, Inc.
Genre : Sport, Baseball
Auteur : Mitsuda Takuya

Avis personnel : J’ai beaucoup aimé cet animé et je le recommande chaudement. Il est bien conçu et permet de mieux se rendre compte de l’organisation du Baseball au Japon mais aussi aux USA. On comprends mieux les différentes ligues et comment elles s’articulent. On s’attache énormément au personnage principal et même secondaires. La série se suffit à elle même et l’OAV n’est qu’un « bonus », un rajout dont nous pourrions nous passer. Il permet en revanche d’aider à mieux comprendre ce que devient Goro adulte, ce qui n’est pas mal non plus car quand on apprécie un personnage on a toujours envie de le voir évoluer encore plus loin ;). A voir au moins une fois, voire plus 😉

Lien WikipediaLien Animeka

Le Baseball dans la japanimation

Suite à mon article sur le Baseball dans le cinéma, en voici un complémentaire présentant pas mal de séries japonaises relatives au baseball. Le premier animé sur ce sujet dont je me souvienne est « Théo ou la batte de la victoire » (Titre original : Touch). J’ai depuis pu regarder l’ensemble de ses épisodes, et élargir ma culture sur ces séries. Voici un bref résumé de celles que j’ai pu voir, et des autres qui existent et que je regarderai bien à l’occasion.

 

Touch : Théo ou la batte de la victoire

Synopsys : Nous suivons l’histoire de Théo (Tetsuya) et Kim (Kazuya) et leur leur amie Déby (Minami), deux frères jumeaux tout les deux amoureux de leur amie d’enfance. C’est donc l’histoire d’un triangle amoureux avec un frère à qui tout semble sourire (Kim) et dont tout le monde fait l’éloge et un autre plus mitigé (Théo). Ce triangle amoureux deviendra bien vite plus important avec les nombreux personnages rencontrés. Nous suivront donc leur histoire à travers plusieurs saisons de baseball où ils essayent de se faire qualifier pour le Koshien.

Contenu :

Série de 101 épisodes, 3 films résumant la série, et deux films complémentaires qui se placent à la suite de la série (Fiches sur Animeka).

Avis personnel : La série qui a du servir d’élément déclencheur à mon goût pour le baseball, couplée au fait que mes parents pouvaient m’expliquer ce sport et ses règles (enfin un de mes deux parents 😉 ). Très simpliste dans son histoire, elle n’explique pas forcément toutes les règles mais se laisse regarder gentiment.

 

Cross Game

Synopsys : Les familles Kitamura et Tsukishima sont très proches l’une de l’autre mais leurs enfants Kou et Wakaba le sont encore plus. Ils sont nés le même jour dans le même hôpital. Aoba, qui est d’un an plus jeune que sa sœur Wakaba, n’aime pas la façon dont Kou et Wakaba sont proches et elle en est venue à jalouser Kou. Malheureusement un été Wakaba disparaitra, laissant un vide important derrière elle. Les familles resteront proches mais les sentiments seront pendant longtemps inchangés, jusqu’au jour ou Kou et d’anciens amis d’enfance de Wakaba décideront de réaliser l’ancien rêve de leur amie, atteindre les finales du Koshien.

Contenu : Série de 50 épisodes

Avis personnel : La nouvelle vague, cette série venant juste d’être réalisée, avec des graphismes proches de Touch pour les personnages. Bien sympathique et qui permet de mieux comprendre le fonctionnement des championnats lycéens de baseball au Japon avec l’importance du Koshien, stade où se déroule les finales. J’ai beaucoup aimé, trouvant cette série rafraichissante. On reste dans le domaine de la romance, comme pour Touch, mais avec un développement plus avancé sur le jeu que sur ces histoires, et plus axée sur le souvenir. A voir donc 🙂

Lien Cross Game

 

H2

Synopsys : Hiro, jeune lanceur de génie, se voit contraint d’arrêter le baseball suite à une blessure au coude. Or dans sa vie, à part les filles et le baseball, il n’y a rien. Pour ne pas se laisser hanter par le fantôme du baseball, il choisit de s’inscrire dans un lycée où il n’y a pas de club de baseball. Son receveur et ami d’enfance Noda le suit (ce dernier est blessé au dos). Ils s’inscrivent dans un nouveau club : Noda choisit la natation et Hiro le football, censé lui attirer plus de succès auprès des filles. Parallèlement Hideo, le troisième larron de la bande, batteur génial, s’inscrit dans un lycée qui possède un excellent club de baseball, où le suit Hikari, ami d’enfance d’Hiro et petite amie attitrée d’Hideo. Tous les deux regrettent beaucoup qu’Hiro ait arrêté le baseball. C’est alors qu’entre en scène Haruka, jolie jeune fille manager du fan club de baseball du lycée d’Hiro. Au cours d’un match amical de baseball entre le club de football et le fan club de baseball, Hiro, excédé par le comportement irrespectueux des footballeurs, quitte le club et aide le club de baseball à être moins ridicule ; son ami Noda qui passait par-là se joint à lui. Leur amour, passion du baseball va t-elle les aider à reprendre ?

Contenu : Série en 41 épisodes pour l’animé. Un SOAP (Série japonaise style sitcom) a aussi été réalisé.

Avis personnel : On retrouve les graphismes de Touch (et donc de Cross Game) pour les personnages mais ici nous sommes plus orienté sur l’histoire romantique plutôt que sur le baseball. Cela reste néanmoins plaisant à regarder.

Lien Animeka

 

One Outs

Synopsys : One Outs est le nom d’un jeu de baseball où s’affrontent batteurs et lanceurs dans un duel effréné. Le lanceur se doit de mettre « Out » le batteur par 3 strike. C’est en se rendant sur l’île d’Okinawa, pour un camp d’entraînement, que Hiromichi Kojima, joueur professionnel de l’équipe des Lycaons, rencontrera le lanceur Toa Tokuchi : Roi du One Outs. S’en suivra alors un pari, mettant en jeu l’avenir de ces deux protagonistes …

Contenu : Série en 25 épisodes

Avis personnel : Ici c’est vraiment le côté stratégique du baseball qui est mis en avant. Nous suivons l’histoire de Toa, stratège et psychologue de génie qui se joue des lanceurs en face de lui. On nous présente donc les règles du baseball avec le mode de fonctionnement d’une équipe (rôle du manager, des entraîneurs, …) et l’obligation d’avoir des stratégies pour battre les équipes adverses. Bien plaisant à regarder, je le conseille vivement. On sort vraiment du style des séries précédentes.

Lien Animeka

 

Major

Synopsys : La série suit l’histoire et la carrière de Goro. Dans la première saison il s’agit d’un petit garçon, fils d’un joueur secondaire des ligues majeures au japon et fan de baseball. Suite à la mort accidentelle de son père lors d’un match, la vie de Goro va changer. Il restera néanmoins fan de baseball, souhaitant devenir un joueur professionnel et affronter, vaincre Joe Gibson le lanceur responsable de la mort de son père. Nous allons suivre Goro de son enfance à l’âge adulte à travers sa carrière dans le baseball, passant de la ligue junior japonaise au baseball lycéen, puis aux ligues américaines avec les ligues mineures et majeures.

Contenu : 4 saisons de 26 épisodes, 2 saisons de 25 épisodes et un film.

Avis personnel : Une série prenante, que l’on regarde d’un bout à l’autre en s’attachant aux personnages. Les saisons aux USA sont intéressantes pour comprendre le fonctionnement des ligues mineures et majeures, et la manière dont les joueurs y évoluent. A voir au moins une fois, et pourquoi pas deux.

Lien Animeka

 

Voici pour cet article et pour les animés proches du baseball que j’ai pu voir jusqu’à présent. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à me laisser le nom ou un lien en commentaires, je suis preneur. J’ai pu voir pas mal d’animés relatifs au sport comme Eyeshield 21 ou Dear Boys mais je reste fidèle à mon premier coup de cœur, le baseball. Pour défendre la réalisation ou le graphisme de certains animés, je dirais que leur point fort est de ne pas s’arrêter à une histoire mais aussi de nous présenter les sports dont ils parlent. En effet de nombreux épisodes permettent de comprendre les règles, les stratégies à travers des explications ou des apartés.

Le Baseball dans le cinéma

Etant un fan de Baseball, enfin quelqu’un aimant bien ce sport en France, je me suis intéressé aux films touchant au sujet. Bon dans notre pays nous sommes loin d’avoir la culture propre à ce sport par rapport aux USA ou bien au Japon. Néanmoins quelques films méconnus ou séries animées (cf article à venir) nous permettent d’en découvrir un peu plus. J’essaye ici de lister et de donner mon avis sur ceux que j’ai pu voir, et en même temps d’ouvrir sur ceux que je n’ai pas encore eu le plaisir de voir, so enjoy, et bonne découverte à vous.

Liste des films :

Les Indians (Major League)

Synopsis : Cleveland, 1988. Depuis 34 ans, l’équipe de Baseball locale, les Indians est au plus bas. Rachel Phelbs qui en a hérité de son mari, souhaite déménager à Miami et avec elle cette équipe, où l’attend des promesses de jours meilleurs. Seulement, elle ne peut rompre le bail signé avec la ville de Cleveland qu’à la condition de faire tomber la fréquentation du stade en dessous de 80 000 spectateurs. Elle trouve ainsi l’idée d’embaucher les pires joueurs possibles pour faire chuter l’équipe à la dernière place du championnat. Mais face à cette attitude, une cohésion va se créer entre les joueurs pour vaincre le parcours qui leur semblait programmé.

Avis personnel : Un film sur le baseball, sans prétention, mais qui permet de voir apparaitre Charlie Sheen et Wesley Snipes alors qu’ils sont encore jeunes dans le métier, du moins en France 😉 On regarde ce premier opus avec plaisir mais c’est loin d’être un film culte. On en retiendra certains traits d’humour sans pour autant se souvenir parfaitement du film. A voir une fois, pour passer un bon moment mais sans plus. J’avouerais que le manque de culture autour du Baseball en France a pu fausser mon appréciation, mais cela reste gentillet 🙂

AllocineWikipedia

Les Indians 2 – Major League 2

Synopsis : Comme il fallait une suite, nous retrouvons notre équipe de bras cassés des Indians avec de nouveaux personnages. Ce film se positionne comme se passant dans la saison suivante au premier opus avec quelques personnes toujours présentes et d’autres nouveaux.

Avis personnel : On le regarde parce qu’on a vu le premier mais il n’a déjà plus la même fraicheur. Il fait passer un moment, mais a un humour plus poussif que le premier. J’ai ouïe dire qu’il y avait un troisième opus, mais je ne préfère même pas en imaginer le niveau.

Allocine

Mr Baseball

Synopsis : Star du baseball américain, Jack Elliot est renvoyé de son équipe, les Yankees, pour cause de résultats en baisse. Son manager l’envoie alors jouer au Japon. Il a malheureusement beaucoup de mal à s’habituer à cet état de fait et au style de jeu de ce pays en matière de Baseball.

Avis personnel : Il est rare de voir Tom Selleck dans un autre rôle que Magnum en France (Même si il est à l’affiche de Kiss & Kill actuellement ;)), mais ce fût un des premiers film dans ce cas . Ce film est une bonne introduction aux différences qui peuvent exister entre baseball Japonais et Américain. On passe un bon moment, même si il peut paraitre vieillot aujourd’hui.  Il illustre en revanche une réalité sur le devenir de joueurs de Major League le jour où ils deviennent trop vieux et doivent se réorienter. Bon d’accord vu leurs salaires ils pourraient tout simplement devenir retraités, mais qu’en est-il de ceux qui ne veulent pas arrêter 😉 En tout cas j’aime bien ce film, même si il est un peu simpliste, donc à voir au moins une fois 🙂

AllocineWikipedia

Summer Catch (Hot Summer)

Synopsis : Chaque été, les meilleurs joueurs de baseball de lycée convergent vers le stade de Cape Cod. Dans ce lieu situé à proximité d’une très belle plage, sous les clameurs de la foule, les membres des équipes tentent de se surpasser dans l’espoir de se faire remarquer par les recruteurs de la ligue nationale.
Pour cette saison, nous suivons l’histoire de Ryan, un jeune issu d’une famille modeste de jardiniers et qui se voit offrir une chance contre de nombreuses attentes. Ryan travaille donc pour l’entreprise familiale et c’est ainsi qu’il rencontre Tenley, une jeune et riche héritière. Contre toute attente, il va vivre une histoire avec elle, tout en poursuivant ce rêve de gloire d’une carrière professionnelle dans le baseball.

Avis personnel : Un film pour adolescent au premier abord, avec un aspect plus orienté sur l’histoire sentimentale entre un jeune issu d’une famille modeste avec une riche héritière dont la famille serait plutôt contre. On peut néanmoins avoir un aperçu de ce que peut être le recrutement pour les jeunes issus du baseball lycéen et qui espèrent percer en ligue majeure. On est quand même déçu de ne pas mieux comprendre l’organisation du baseball au USA à ce niveau. On passe quand même un bon moment, mais ce n’est pas forcément le film de l’année. A voir une fois au moins pour le plaisir et bon pour les garçons il y a quand même Jessica Biel 😉

Allocine Wikipedia

Pour l’Amour du Jeu – For love of the game

Synopsis : Désemparé, angoissé, mais bien décidé à triompher, Billy Chapel aborde un tournant de sa vie privée et professionnelle. Lanceur vedette des Tigres de Détroit, il a été pendant vingt ans le pilier et l’âme de cette brillante équipe de baseball où il a connu la gloire et les honneurs réservés aux plus grands sportifs. Mais à l’aube de ses quarante ans il est temps pour lui de faire le bilan sur sa vie personnelle et professionnelle. C’est sous le regard de milliers de fans, venus assister à une rencontre historique des Tigres et des Yankees, que Billy fait le point sur sa vie et se prépare à un choix décisif.

Avis personnel : A ne pas regarder si on aime pas le baseball ou les romances, sinon film bien agréable ma foi. On passe un bon moment en compagnie de ce lanceur qui est sur la voie de la partie parfaite et sur le point de prendre de grandes décisions pour sa vie. Ces décisions n’ont rien d’exceptionnel mais on pourrait les comparer à celle que l’on doit prendre nous même dans notre vie. A voir au moins une fois donc 🙂

Allocine Wikipedia

Une équipe hors du commun -A League of Their Own

Synopsis : La seconde guerre mondiale déclarée, les joueurs professionnels de Baseball sont au front. Afin de sauver les clubs et le sport, des propriétaires de clubs s’associent et crée une ligue de baseball féminine. Nous suivons donc l’histoire de deux sœurs au sein d’une équipe de cette nouvelle ligue.

Avis personnel : Un des premiers films sur le baseball que j’ai pu voir à la télé, je l’ai revu une ou deux fois avec plaisir. Je vous le conseille donc car au delà du baseball, c’est aussi inspiré d’une histoire vraie (celle de la ligue féminine et non des deux sœurs 😉 ).  On y trouve d’ailleurs Tom Hanks en entraineur blasé et Madonna en joueuse de Baseball 🙂

AllocineWikipedia

Duo à trois – Bull Durham

Synopsis : Crash Davis, un vétéran du baseball, est chargé de prendre en main une équipe de ligue mineure et d’aider à l’éclosion de leur lanceur Ebby Calvin ‘Nuke’ LaLoosh. Supportrice du club, Annie Savoy prend également le jeune LaLoosh sous son aile provoquant la jalousie de Davis.

Avis personnel : Un film décrivant un peu les affres des ligues mineures où de nombreux joueurs restent une grande partie de leur vie. L’histoire n’est pas mirobolante mais cela se laisse regarder le temps d’une soirée.

AllocineWikipedia

Mr. 3000

Synopsis : Alors qu’il avait pris sa retraite d’une façon quelque peu égoïste suite à son 3000 ème hit, Stan Ross se retrouve bien ennuyé lorsque la ligue décide de lui en retirer 3. Un choix va alors s’imposer à lui, soit abandonner ce rêve, soit revenir en ligue majeure, où il n’est plus forcément le bienvenu, pour obtenir ces trois frappes.

Avis personnel : A voir une fois pour passer le temps mais rien d’exceptionnel dans ce film. Je ne savais pas qu’il y avait un cercle fermé des batteurs ayant dépassés les 3000 frappes avant de le voir en tout cas. Ensuite à la rigueur une petite leçon sur l’esprit d’équipe obligatoire dans ce jeu et dans la vie mais cela reste bien léger.

Allocine

Jusqu’au bout du rêve – Field of Dreams

Synopsis : Ray Kinsella, fermier dans l’Iowa, entend soudain un soir d’orage une voix lui répéter: « Si tu le construis, il viendra… ». Père d’une mignonne fillette et compagnon d’une femme charmante, Ray a peur de finir comme son père qui n’a jamais pu réaliser le moindre rêve. Aujourd’hui, il veut croire à l’impossible et est bien décidé a suivre cette voix. Contre l’avis de tous il va se mettre à construire un terrain de Baseball à la place de son champ de maïs.

Avis personnel : Un film particulier mais qui fait passer un bon moment. Le thème est plus sur l’accomplissement de ses propres rêves que sur le baseball mais cela se laisse quand même bien regarder.

AllocineWikipedia

Rêves de champion -The Rookie

Synopsis : Jimmy Morris, un professeur de chimie qui est également entraîneur de baseball dans son lycée texan, a été contraint, douze ans auparavant, de mettre fin à sa carrière de lanceur à cause d’une blessure à l’épaule. Aujourd’hui, à l’âge de 35 ans, marié et père de famille, il fait un pari avec son équipe : si ses joueurs remportent le championnat régional, il s’engage à se présenter aux tests de recrutement d’une grande équipe nationale. A la surprise générale, ses joueurs accèdent à la victoire. Contraint de remplir sa part du contrat, Jimmy s’engage dans la sélection, certain de ne récolter qu’une douloureuse humiliation. Ses lancers à près de 160 km/h stupéfient les sélectionneurs et lui valent d’intégrer une équipe de deuxième division, les Tampa Bay Revil Rays en Floride, devenant ainsi le plus vieux rookie (nouvelle recrue) de l’histoire du baseball et lui donnant une chance de réaliser son rêve de jeunesse.

Avis personnel : Un film qui se laisse regarder avec plaisir et durant lequel on passe un bon moment. Sans prétentions, il s’agit plus d’un conte de fée que d’une leçon sur le fait de ne jamais abandonner ses rêves. inspiré d’une histoire vraie, on se prend même à rêver 😉 Pour plus d’infos sur l’histoire ayant inspiré le film, je vous inviterai à consulter la page Wikipedia anglaise du film 🙂

AllocineWikipedia

The Natural – Le Meilleur

Synopsis : En 1918, le rêve de Roy Hobbs est de devenir un grand joueur de Baseball. Il semble en bonne voie pour accomplir ce rêve lorsque sa carrière s’interrompt dans l’œuf quand une femme lui tire dessus. Il va réapparaitre 15 ans plus tard dans une équipe de ligue majeure, toujours aussi bon et sortant de nulle part. Ses performances ne sont malheureusement pas du goût de tout le monde.

Avis personnel : Un film très agréable à regarder. Je le conseille fortement que vous aimiez ou non Robert Redford. Bien que cela se passe dans le passé, on se prend bien à l’intrigue et on suit les aventure de Roy Hobbs avec intérêt.

AllocineWikipedia

Hardball

Synopsis : Conor O’Neill est un « looser » qui voit croître ses dettes de jeu. Un jour, son ami d’enfance, le banquier Jimmy Fleming, lui propose de le remplacer comme entraîneur d’une équipe de jeunes joueurs de baseball, les Kekambas. Conor a horreur des gamins, mais il se voit obligé de revêtir l’uniforme de coach afin de rembourser ses dettes de jeu. Bien qu’il parte du mauvais pied avec ces enfants, Conor va finir par les apprécier et apprécier les entrainer. Un pas pour lui vers une meilleure vie, et pour eux vers un monde avec moins de violence.

Avis personnel : Un film assez sentimental sur les soucis des ghettos américains et des enfants qui y vivent. On y trouve aussi le côté moralisateur sur les dettes de jeu ou ce genre de vie dissolue. En dehors de ces aspects il se laisse regarder avec plaisir et l’histoire est assez prenante. On finit par se prendre d’affection pour les différents personnages donc à voir au moins une fois.

AllocineWikipedia

Voici donc pour cette première sélection. J’avoue que j’ai pas mal de soucis pour trouver ces films en France. En effet le Baseball est loin de notre culture et même si on trouve une ligue dans notre pays, peut de gens la connaisse. Je n’hésiterais pas à faire de nouveaux posts lorsque je découvrirai de nouveaux films alors n’hésitez pas à m’en conseiller si vous en connaissez 🙂